AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
forum fermé mais toujours ouvert pour ceux qui veulent lire.
merci pour cette aventure, merci pour vous, merci pour votre imaginaire et pour tout ce que vous nous avez donné. I love you

Partagez | 
 

 michelle williams → carmen romero

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

varoom !
rumeurs : 122
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : waititi + abandon.
autre(s) compte(s) : mae monroe, miguel vargas et adam ackerman. ♡
dollars : 689
réputation :
90 / 10090 / 100


métier : réalisateur et animateur de cartoons, créateur de hapi - homophone de happy - un chacal aux mésaventures reconnues comme interdites.
habitation : largué en plein bronx.

et si je partais, ça ne changerait rien,
et si je restais, ça ne changerait rien,
et si tu me regardais, ça ne changerait rien,
et si tu voulais juste rester assis là, ça ne changerait rien.





MessageSujet: michelle williams → carmen romero   Dim 12 Aoû - 17:13



Carmen Romero


nom → romero, ni foncièrement original, ni profondément ennuyeux. prénom → carmen, dont la banalité devint une marque de fabrique. âge → 36 ans et sa mère qui peste en fond de ne toujours pas avoir de petits enfants. date et lieu de naissance → date au choix, à washington. métier → actrice dont on réclame sans cesse la présence pour les nouveaux films. situation maritale→ célibataire, elle compte bon nombre de maîtresses. orientation sexuelle → homosexuelle, quand bien même eut-elle l'occasion, l'obligation même de se soumettre aux hommes, elle n'a eu d'yeux jusqu'ici que pour les femmes. traits de caractère → soigneuse, charmeuse, cachottière, discrète, attentive, débrouillarde, rationnelle, superficielle, intuitive, raffinée. popularité → popularité qui n'est plus à refaire, on l'a croisé un peu partout dans le monde, un 90 qui file des frissons. groupe → 10 minutes d'un bonheur sans fin. avatar → michelle williams.



histoire

Quatrième enfant d'une bonne tripotée - six au total -, Carmen est de ceux qui ont pris longtemps avant de se trouver une place. Enfant discrète qui sortait du lot grâce à ses bonnes notes, elle n'a attiré autour d'elle que des ondes agréables ainsi que la fierté de sa famille. Très jeune d'ailleurs, elle trouve son bonheur dans les théâtres, elle prend des cours et participe aux représentations de fin d'année. C'est ainsi que d'arbre en fond de scène elle devint le rôle principal - et dieu que sa famille croyait en elle pour tout ceci, ce petit talent à travailler, faisant du charbon un diamant, c'est ce que son père lui répétait. C'était cependant sans compte l'adolescence et ses effrois, ses doutes et ses chutes. Si Carmen se prend la langue d'un garçon dans la bouche, elle n'en ressent aucun plaisir, si Carmen sourit beaucoup en la compagnie de Billy, elle n'en a pas le coeur qui éclate dans sa poitrine. Elle ne comprend pas, ne se sent pas totalement heureuse - c'est jusqu'à croiser Susan, jusqu'à faire sa connaissance, se sentir rougir sous ses compliments. Parce que Susan, cette adorable Susan fut son premier amour qu'elle ne put que cacher l'année durant. La seconde fut Emily, et elle, elle fut fatale.

Emily n'était pas comme elle, alors elle cria au loup, elle cria à l'horreur, à l'infamie en se faisant vomir du baiser échangé. C'est à 17 ans que Carmen fut envoyée dans une thérapie par aversion pour soigner son penchant pour les filles. La thérapie par aversion consistait en l'utilisation d'un stimulus (des photos de femmes nues par exemple) accompagné d'une sensation désagréable (des coups électriques par exemple) ayant pour but d'associer ces deux choses à une expérience désagréable. Période horrible, infecte que d'être enfermée entre quatre murs, Carmen fut profondément touchée par cette expérience, tenta par ailleurs de mettre fin à ses jours - par médications - sans succès. Ce n'est que quelques mois après sa sortie, sous les sourires réconfortants de sa mère, qu'elle se jura seulement de ne plus jamais tomber dans des filets, de ne plus avoir à subir de telles horreurs - elle s'assumait en tant que monstre, Carmen.

C'est à 24 ans qu'elle part pour New-York, qu'elle se sent pousser des ailes et qu'elle veut percer. Pour elle, cette ville signifiait autant un nouveau départ pour sa carrière que pour ses amours - puisque depuis sa thérapie, elle n'eut la bêtise de tomber sous le charme d'une bouche en fleurs. Enchaînant ainsi les castings, les divers films aux scénarios parfois douteux, elle eut le rôle de sa vie à 26 ans, un film répondant au nom de Regards dans la brume et racontant l'histoire d'une aviatrice, qu'elle incarnait avec le même courage que son personnage devait avoir. Suite à celui-ci, elle n'eut aucun problème à se frayer quelques chemins, de plus en plus haut, jusqu'à aujourd'hui.


déambuler

tarek essam → Tarek est une rencontre dans un cinéma, quelques mots échangés après le cartoon des Essam présentés, quelques rires, quelques verres. Même un baiser. Un simple baiser, minable baiser qui eut lieu il y a de cela prêt de huit ans. Tarek fut une tentative d'amadouer les hommes, Tarek fut une belle découverte qui n'eut aucune fin heureuse - elle n'aurait jamais pu lui promettre une vie de couple décente, elle n'aurait jamais pu succomber à des plaisirs plus simples sans se sentir souillée. Amourette éphémère, elle se termina cependant sans encombres, avec des épaules haussées, la déception dans l'estomac pour Tarek qui trouva en elle plus qu'une amie, une véritable muse. Leurs chemins furent séparés quelques mois durant, jusqu'aux retrouvailles impromptues dans les ruelles encore inexplorées de New-York, jusqu'à la vision de Carmen aux lèvres scellées avec une autre demoiselle. S'ensuivit une discussion, des larmes qui perlaient au bout de ses yeux clairs.
- Tu comptes faire quoi ?
- Pardon ?
- Tu comptes faire quoi, Tarek ? Me balancer aux flics ?
- Certainement pas.

Ainsi le marché fut conclu de manière inconsciente. Carmen restait dans sa vie, lui restait dans la sienne, chacun se retrouvait ici ou là, abreuvait les tabloïds de quoi donner des rumeurs d'amours passionnés aux journaux - de Carmen il gardera à jamais ce secret, jusqu'à la tombe. A Carmen, il veut seulement offrir ce qu'il n'a jamais pu lui donner - un peu de sérénité, une possibilité de ne plus jamais sursauter lorsqu'un bruit se fait entendre derrière son dos. Faux amants, faux amoureux, il est la couverture qui arrache aux journalistes des questions petites et grandes.
- Et avec Carmen Romero ?
- Ne nous mentez pas... Nous savons qu'il y a quelque chose entre vous et lady Romero.
- Essam et Romero, quel joli couple.

Jamais il n'a répondu à ces questions, jamais positivement, toujours faisant planer le doute, toujours continuant de faire arracher aux voyeurs l'envie de creuser encore plus - et de focaliser l'attention sur l'illusion.


prénom nom → description du lien juste ici, par ici, et pour ici.


_________________

alors on ne fait que se séparer
perpétuellement,
alors être ensemble devient
une séparation infinie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/147801872-tarek

avatar

varoom !
rumeurs : 122
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : waititi + abandon.
autre(s) compte(s) : mae monroe, miguel vargas et adam ackerman. ♡
dollars : 689
réputation :
90 / 10090 / 100


métier : réalisateur et animateur de cartoons, créateur de hapi - homophone de happy - un chacal aux mésaventures reconnues comme interdites.
habitation : largué en plein bronx.

et si je partais, ça ne changerait rien,
et si je restais, ça ne changerait rien,
et si tu me regardais, ça ne changerait rien,
et si tu voulais juste rester assis là, ça ne changerait rien.





MessageSujet: Re: michelle williams → carmen romero   Dim 12 Aoû - 17:21



les bavardages

négocier → coucou et merci d'être là ! I love you je vais essayer de faire vite, même si j'sens que ça va être long af. :beuh:
pour commencer l'avatar est négociable, j'adooore michelle williams, elle me file des vibes à la marilyn monroe, mais dans les faits, si vous pouvez pas la piffer on peut modifier le visage de carmen. je songeais à jessica chastain sinon, scarlett johansson, charlize theron, keira knightley, crystal reed, vous pouvez y aller, je suis pas très compliquée en général. :perv: pour ce qui est du pseudo, j'adore l'association, mais vu que je ne parle ni d'elle dans ma fiche ni dans mes rps, ma foi, si vous pouvez pas le piffer, go for it too. :hm:
pour l'histoire, y'a des tas de zones ombragées, du coup vous pouvez faire comme vous le sentez. en revanche la thérapie d'aversion j'y tiens, c'est un truc hardos au possible et ouais, vous avez de la matière avec tout ça. :blush: du reste à votre convenance !
pour ce qui est du lien, je viens totalement d'y aller en yolo, et je trouve ça intéressant. au départ un genre de couple qui finalement n'a pas pu en être un, plus qu'une couverture, ils sont amis et se tiennent par la main pour que l'autre ne tombe pas. j'pense que y'aura des tas de trucs à développer de ce côté. carmen me file des vibes à la marlene dietrich.  :bsr: bref, dans tous les cas, on aura de quoi faire, vous trouverez des liens assez facilement - ne serait-ce que pour commencer, avec le frère de tarek !

pour les rps, je demande rien, vous faites ce que vous voulez. de mon côté je suis désolée mais j'écris en minuscule, alors je sais y'en a qui comprendront pas, et blablabla, ça peut être chiant, mais dans ce cas-là, n'hésite pas à me le dire, je tape pas puis je peux changer, no problemo. :v: ça peut être des pavés, des vers, surtout faut s'éclater, je vais pas vous freiner. je demande juste un minimum d'orthographe, puis une personne qui veuille s'intégrer dans le forum. :*-*: franchement personne aurait l'idée de mordre ici, alors hésitez pas. :aude:

du reste, y'a plus qu'à prendre ma carmen. :blush: ALLEZ STP. I LOVE U TO THE MOON AND BACK. :*-*: :marilyn:


_________________

alors on ne fait que se séparer
perpétuellement,
alors être ensemble devient
une séparation infinie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/147801872-tarek
 
michelle williams → carmen romero
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ryan Gosling
» My Week with Marilyn
» Michelle Williams
» Suite Française, le film de Saul Dibb adapté de Némirovsky (2014)
» Prosper Mérimée : Colomba, Carmen et autres nouvelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ la fabrique :: folie des grandeurs :: en vogue :: scénarios-
Sauter vers: