AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
forum fermé mais toujours ouvert pour ceux qui veulent lire.
merci pour cette aventure, merci pour vous, merci pour votre imaginaire et pour tout ce que vous nous avez donné. I love you

Partagez | 
 

 dark turquoise + jolene

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

varoom !
rumeurs : 48
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : riz ahmed + hoodwink
autre(s) compte(s) : freddy nollekens & arthur vargas
dollars : 379
réputation :
94 / 10094 / 100


métier : dessinateur animateur, à la tête de la Essam's Brothers Compagny. Spécialisé dans le cartoon transgressif.
habitation : /


RP EN COURS :
TAREK | JOLENE | WANDA & TAREK | ERWIN


MessageSujet: dark turquoise + jolene    Lun 23 Juil - 23:34




caravan palace → Ce club de brooklyn, le Sassy Sisters lui a tant manqué, qu'à l'instant où il retrouve l'odeur de sueur épouvantable, de clope si forte qu'on en croirait de la poudre, mais aussi d'alcool et de joie, il est heureux.
Car oui, si la joie a une odeur, c'est bien celle du Sassy Sisters.
Toute une catégorie de personnes côtoie cet endroit. Des blancs, des noirs, dans une absence de ségrégation sociale totale, et les groupes se succèdent, rock, jazz, swing, tango, et rock, de nouveau.
On y danse, on y chante, on y parle peu et on y boit beaucoup. C'est toujours un plaisir de sentir la terre vibrer à chaque pas de violence, de danse.
Il entre, donne sa veste au comptoir. Il se retrouve en veston un peu déboutonné, en bras de chemise, qu'il remonte rapidement. Sourire à l'appui.
Un des rares clubs où il ne sera pas reconnu et pas jugé pour sa couleur de peau.
Rapidement, il entre dans la danse, et danse, et danse aussi fort que possible. Attrape une cavalière en vol, la fait tourner sur elle même, entame un collé serré, une sorte de
dirty dancingassumé, qui lui fait du bien. Un besoin de plaire, un besoin de faire du bien à quelqu'un, physiquement. Un besoin de retrouver un corps féminin. Il prend les hanches de la jeune femme contre les siennes, les fait onduler, alors que la musique part dans un rock lancinant.
Il danse, il danse un moment, pour oublier la prison, pour oublier New-York, les bombes, le monde. Oublier toutes les guerres.
Ca fait bizarre, de se dire que le poids de l'univers ne repose pas sur ses épaules. C'est donc ça, être tout à fait normal ? Il sourit, il continue de danser.
Puis entre dans le club une célébrité totale.
La vedette de
The leading queen, qui, au vue de sa blondeur et de ses airs de candeur, aurait bien plus sa place dans un club jazz pour couples mariés, établis, avec nounou et retour à minuit. Mais elle est là, dans la sueur et l'alcool, et une célébrité se doit d'en côtoyer une autre. Il lâche sa partenaire, après lui avoir collé un baiser dans la nuque, et se rapproche des escaliers, desquels descend la leading queen.
Il lui tend la main, bon gentleman, pour l'aider à descendre la dernière marche.
"Bonsoir miss Sanders, c'est une plaisir de vous rencontrer." Dit-il en souriant, en faisant ressortir tous ses atouts arabes, qu'elle aurait du côtoyer, si seulement son film n'avait pas été si violemment white washé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

triple elvis
rumeurs : 31
venue : 28/06/2018
faceclaim + crédit(s) : diane kruger
autre(s) compte(s) : /
dollars : 379
réputation :
48 / 10048 / 100


métier : passée d'activiste à serveuse et de serveuse à actrice.
habitation : un petit appartement à Brooklyn, qu'elle partage avec son fils Jack



MessageSujet: Re: dark turquoise + jolene    Mar 24 Juil - 1:11

Blue Monday ♪ –Reeda avait insisté. Reeda, c’était le beau gosse qui jouait un second rôle dans son film. Musclé et bronzé, tout en ayant des yeux verts étincelants, Reeda avait consacré sa vie à son physique et, par la même occasion,  à son rêve de paillette. Il était plus jeune que Jo, qui malgré ses trente et un an dans le regard, gardait un visage de poupée. Elle avait eu quelques scènes de flirt avec lui, dans le film. « Je pourrais devenir hétéro pour toi en reine Mavia, Jolene », avait-il dit pendant le tournage. Jo l’aimait bien, ce jeune homme. Il avait quelque chose d’attachant et il la faisait toujours rire. Elle n’aurait pas pu lui refuser une sortie alors qu’il venait de décrocher un petit rôle dans un autre film. « Je veux que tu viennes Jo’, parce que c’est grâce à toi, tout ça ! Si t’étais pas aussi bonne, personne aurait jamais regardé ce film, pas vrai ? ». Jo avait rit en posant une main sur le haut parleur du téléphone. Jack faisait ses devoirs dans la cuisine juste devant elle. Il n’avait pas besoin d’entendre que sa mère était « bonne », même sortant de la bouche d’un gay. Elle se retrouvait donc dans un club de Brooklyn avec Reeda et certains de ses amis, essentiellement du même bord que lui. Les gens dansaient collés serrés. L’alcool les enivrait. Il en fallait beaucoup pour que l’alcool ait une emprise sur Jo. On ne pouvait pas en dire de même pour Reeda, qui s’était déjà perdu dans les bras d’un bel homme. Elle le laissa en bonne compagnie et parti fumer une cigarette sur la terrasse à l’étage.  Quand elle revint, elle eut la surprise d’être accueillie par un homme qui l’avait visiblement reconnue. Elle ne s’’en rendrait pas compte immédiatement, mais elle le connaissait aussi, sans pour autant connaître son visage.
- « Et bien…Je suis démasquée », dit-elle en s’appuyant sur la main qu’il lui tendait. Elle but une gorgée de son verre de whisky. Avait-elle déjà des fans ? En était il un ? Ce monde lui était si étranger...Reeda, lui, aurait été si flatté qu'on le reconnaisse.- « Vous avez vu The Leading Queen ? Vous avez aimé ? »

_________________
« l'opium du peuple .»
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

varoom !
rumeurs : 48
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : riz ahmed + hoodwink
autre(s) compte(s) : freddy nollekens & arthur vargas
dollars : 379
réputation :
94 / 10094 / 100


métier : dessinateur animateur, à la tête de la Essam's Brothers Compagny. Spécialisé dans le cartoon transgressif.
habitation : /


RP EN COURS :
TAREK | JOLENE | WANDA & TAREK | ERWIN


MessageSujet: Re: dark turquoise + jolene    Lun 30 Juil - 23:56




caravan palace → Certes il y a beaucoup de jolies filles dans ce club, et de jolis garçons, pour ce que ça l'intéresse. Mais la blondeur et la froideur d'une Sanders attire les regards, et les foules, si on en croit le box office.
Car en effet, depuis son retour à la vie normale, il a eu le temps d'aller au cinéma une fois, il a été voir ce film là, qu'on lui a conseillé. Mauvais selon Tarek, mais très apprécié du grand public, et par une majorité de jeunes femmes, ayant trouvé la faveur de la critique progressiste, egrâce à des aspirations féministes non négligeable, ce qui, évidemment, a bien plus à Adel. Lui qui aime tout ce qui peut bousculer un peu l'Amérique puritaine lui fait le plus grand bien.
Mais oui, son film souffre d'un problème majeur, soulevé par aucune critique de grand public : le film se passe en Arabie, tous les acteurs sont blancs comme la neige, pire que des suédois.
Et elle, elle ne ressemble pas à une reine orientale, elle ressemble à une impératrice des neiges, avec un coeur de glace, et un sourire à en faire fondre des centaines. C'est un problème, mais pas pour Adel, qui a simplement pour intention de séduire, non pas de tomber dans un discours politique militant à en vomir. Elle prend sa main, comme une damoiselle en détresse. Il la prend par la taille, avec douceur, d'une main, avant de l'emmener vers le bar, où il déclare :
" Bien évidemment, ne me dites pas que c'est la première fois que vous êtes reconnue." Il n'en croirait pas un mot, tout comme il ne croirait pas qu'elle même, ne l'avait pas reconnue. Il lui sourit, sourire charmeur d'un véritable arabe en réalité, et peut-être qu'elle saura lire, ses yeux, une pointe de ressentiment. Pourquoi des blancs, qui ont déjà mille et un rôles à jouer, prennent également ceux des personnes de couleurs. Entre autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

triple elvis
rumeurs : 31
venue : 28/06/2018
faceclaim + crédit(s) : diane kruger
autre(s) compte(s) : /
dollars : 379
réputation :
48 / 10048 / 100


métier : passée d'activiste à serveuse et de serveuse à actrice.
habitation : un petit appartement à Brooklyn, qu'elle partage avec son fils Jack



MessageSujet: Re: dark turquoise + jolene    Mar 31 Juil - 23:10

Blue Monday ♪ Jolene fut surprise par le caractère entreprenant de ce jeune homme qui l’avait prise par la taille et l’emmenait vers le bar, alors qu’elle avait déjà un verre en main. Elle le repoussa poliment, gardant un léger sourire, préférant marcher indépendamment de cet homme qu’elle venait de rencontrer. Elle pensa toutefois qu’il devait être célèbre pour se permettre d’être si entreprenant avec une femme qu’il avait reconnu comme étant une actrice de cinéma en vogue. Elle tachait de le reconnaître, sans y parvenir. Jolene lisait davantage des revues d’extrêmes gauche, pacifistes et anti-war que des magazines people, d’art ou de cinéma. Il n’était surement pas acteur car elle aurait probablement reconnu son visage s’il l’avait été. Etait-il chanteur, dans ce cas ? Il est vrai qu'elle n’avait pas toujours connaissance des visages de ceux qu’elle écoutait chanter. Plus elle le regardait, plus son visage lui disait quelque chose. Elle ne parvenait cependant pas à mettre un nom dessus car elle cherchait dans la mauvaise catégorie. Adel n'était ni chanteur, ni acteur et c'était parmi ces noms là que Jolene cherchait son identité. Elle risquait donc de chercher encore longtemps. Elle avait probablement croisé son mugshot au détour d'une revue ou l'autre, lorsqu'il avait été emprisonné. Mais, voyez-vous, elle ne s'attendait pas à faire face à un militant dans une boite de nuit.

- Bien évidemment, ne me dites pas que c'est la première fois que vous êtes reconnue.
- Disons que je ne m’y fais pas. Et puis, la plupart des gens me connaissent uniquement avec les cheveux noirs, répondit Jolene. J’imagine qu’ils ne se doutent pas tous que je suis aussi blonde qu’une suédoise.

Jolene ne voulait pas vexer son interlocuteur en ne le reconnaissant pas s’il était très connu, mais elle ne parvenait pas à mettre un nom sur celui  qui se trouvait devant elle. Elle osa donc demander, tout en s’asseyant sur un tabouret de bar : « Vous travaillez également dans le cinéma ? »

_________________
« l'opium du peuple .»
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

varoom !
rumeurs : 48
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : riz ahmed + hoodwink
autre(s) compte(s) : freddy nollekens & arthur vargas
dollars : 379
réputation :
94 / 10094 / 100


métier : dessinateur animateur, à la tête de la Essam's Brothers Compagny. Spécialisé dans le cartoon transgressif.
habitation : /


RP EN COURS :
TAREK | JOLENE | WANDA & TAREK | ERWIN


MessageSujet: Re: dark turquoise + jolene    Mer 8 Aoû - 12:54




caravan palace → Doucement, avec une aisance qui prouve qu'elle en a l'habitude, elle se dégage de cette main sur sa hanche, ce qui lui donne un léger coup à l'égo. Il aurait voulu la prendre par la taille jusqu'au bar, pourquoi pas l'emmener danser. Elle a gardé un léger sourire, tout du long, l'habitude, toujours. Avec des cheveux aussi blonds, des yeux aussi bleus, et une mine aussi attendrissante, évidemment qu'elle attire tous les hommes de ce pays. Il la préfère même en blonde, elle fait moins fausse que dans son film. Il la fixe un moment, au bard, et il commande deux martini, avec une aisance des plus habitués de ce monde. Il répond : " Oui effectivement, on ne s'en doute pas." Il lui sourit, pour la charmer, pour lui faire plaisir. Il ose passer une main dans ses cheveux, doucement, puis il ajoute, pour ne pas la brusquer : " A ce propos, vous avez plus l'air d'une suédoise que d'une arabe, que pensez-vous du white-washing de ce film ? Est-ce que vous pensez avoir été légitime dans ce casting ?" Il veut certes la séduire, mais aussi connaître ses opinions à ce sujet. Et il ajoute, alors que leurs martini arrive : " Je réalise d'ailleurs que je ne me suis pas présenté : Je suis Adel Essam, co-fondateur de la Essam's Brothers Compagny. Et les rumeurs sont exactes, je sors à peine de prison." Il lui lance son sourire le plus charmeur.

_________________

strategium → sur le béton j'apprends à rêver. plus jamais qu'on stoppe pour aviser, le corps en arrière pour ne plus saigner, l'sol à l'envers, ma tête enfumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

triple elvis
rumeurs : 31
venue : 28/06/2018
faceclaim + crédit(s) : diane kruger
autre(s) compte(s) : /
dollars : 379
réputation :
48 / 10048 / 100


métier : passée d'activiste à serveuse et de serveuse à actrice.
habitation : un petit appartement à Brooklyn, qu'elle partage avec son fils Jack



MessageSujet: Re: dark turquoise + jolene    Mer 8 Aoû - 14:32

Blue Monday ♪Le jeune homme, visiblement très sûr de lui et de son charme, commande un martini au bar et ose passer une main dans les cheveux blonds de l’actrice. Il n’y a aucun doute ; cet homme doit forcément être très connu pour oser agir ainsi envers une actrice en vogue. Il ne manque certes pas de charme mais Jolene ne parvient toujours pas à mettre un nom sur son visage.

- A ce propos, vous avez plus l'air d'une suédoise que d'une arabe, que pensez-vous du white-washing de ce film ? Est-ce que vous pensez avoir été légitime dans ce casting ?

Jolene rit devant l’audace du jeune homme. Elle croyait qu’il cherchait à la séduire. Mais finalement, ne souhaitait-il pas plutôt la mettre mal à l’aise ou la gêner avec cette question ? Visiblement originaire d’Afrique de Nord, il doit finalement faire partie de ceux qui n’ont pas apprécié qu’elle interprète une reine syrienne dans ce film. Loin de gêner Jolene, cette remarque a plutôt pour effet de lui plaire. L’audace est une chose qu’elle trouve séduisante. Elle n’aurait pas épousé un communiste si cela ne lui plaisait pas. Elle but une gorgée de son verre avant de répondre, souriante.

- Desmond n’est pas un réalisateur raciste qui voudrait tenir à l’écart les minorités de ses rôles, loin de là. Certains de mes collègues masculins étaient d’origines arabes ou africaines. Je pense à Reeda notamment qui joue l’un des soldats épris de la reine. Vous n’avez pas pu le rater, bâti comme il est. En fait, Desmond devait organiser un casting pour Mavia, mais il a eu un coup de cœur et je ne vais pas m’en plaindre. Je pense qu’il ne manquera pas de mettre en avant des actrices de couleur dans ses prochains films. Et bon, bien sûr, j’imagine que je suis moins légitime qu’une syrienne pour jouer une syrienne mais je suis contente d’avoir contribué au succès de ce film et de faire connaître un passé féministe méconnu dans la culture arabe antique.

Le martini de son interlocuteur arriva quand elle terminait de répondre. Il le saisit et en profita pour se présenter.

- Je suis Adel Essam, co-fondateur de la Essam's Brothers Compagny. Et les rumeurs sont exactes, je sors à peine de prison.

Evidemment, Jolene le connaissait. Elle se souvenait maintenant avoir déjà vu sa photo dans des revues de gauches. Jack regardait parfois les cartons des frères Essam et elle l’encourageait d’ailleurs à le faire, trouvant le message qui traversait ses images animées tout à fait approprié pour l’éducation de son fils et son ouverture aux questions politiques actuelles. Elle ne put s’empêcher de penser à Christopher, en cet instant. Son défunt mari, également emprisonné pour ses opinions, aurait sans doute aimé rencontré Essam.

- Oh enchantée monsieur Essam. Je suis désolée de ne pas vous avoir reconnu directement. Mais, prenez le comme un compliment, cela signifie que vous êtes en meilleur forme que le jour où on a pris votre mugshot.
– elle esquissa un léger sourire – Personne ne devrait être emprisonné pour ses opinions ou son action militante. Je suis ravie de vous voir enfin sorti de là.
Personne, sauf les nazis, pensa-t-elle tout bas.

_________________
« l'opium du peuple .»
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

varoom !
rumeurs : 48
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : riz ahmed + hoodwink
autre(s) compte(s) : freddy nollekens & arthur vargas
dollars : 379
réputation :
94 / 10094 / 100


métier : dessinateur animateur, à la tête de la Essam's Brothers Compagny. Spécialisé dans le cartoon transgressif.
habitation : /


RP EN COURS :
TAREK | JOLENE | WANDA & TAREK | ERWIN


MessageSujet: Re: dark turquoise + jolene    Sam 11 Aoû - 20:56




caravan palace → S'il voulait la mettre dans son lit, il aurait pu simplement la complimenter, forcer, presque s'acharner avec douceur. Pourtant, en quelques instants, il a bien compris que Jolene Sanders n'est pas de ces filles faciles qu'il suffit d'amadouer et de complimenter pour mettre dans son lit. Elle est plus coriace, plus habile, sans doute plus fragile aussi.
Mais qu'est-ce qu'il en sait.
Alors pour amadouer les fragiles, il suffit de se dévoiler un peu, d'entreprendre des sujets de conversations particulier, d'entrer dans uen vraie danse, de ne pas croire à la facilité. C'est ce qu'il fait avec elle. Il la lance sur le terrain du white-washing, dont tout hollywood se fout royalement (Elizabeth Taylor en Cléopâtre, ça ne pouvait pas être un sans précédent ni sans antécédent).
Et tout ce qu'elle dira ne le fera pas changer d'avis, un réalisateur qui ne respecte pas l'ethnie d'origine de ses personnages n'est pas un réalisateur digne d'intérêt, qu'il a envie de côtoyer, ou bien qu'on pourrait considérer comme militant.
Mais le plus beau dans tout ça, c'est bien Jolene. Qui se bat, non, qui se débat pour défendre son réalisateur adoré, celui qui l'a certainement fait passer d'illustre inconnue à illustre blondinette arabe-scandinave, au choix. Vraiment, elle en est presque touchante, mais vraiment, ça ne l'atteint pas du tout. Mais vraiment, il fera tout comme, juste pour pouvoir continuer à parler, parce que c'est trop amusant pour arrêter là. Ce qu'elle dit ensuite le fait même sourire, comme quoi son action militante est plus importante que son mugshot. Il lui sourit, glisse doucement :
" J'étais plutôt satisfait de ce mugshot, je me trouvais séduisant dessus..." Il se marre, prend une gorgée de martini, puis il reprend :" En tous les cas, je suis ravi que vous connaissiez mon oeuvre... Vous la défendez également ?" Il y a une belle tripotée d'anti-war dans le système Hollywoodien, une bonne moitié ne faisant ça que pour la face, un quart pour l'argent, et un autre quart en le pensant réellement. Il veut savoir où la situer.

_________________

strategium → sur le béton j'apprends à rêver. plus jamais qu'on stoppe pour aviser, le corps en arrière pour ne plus saigner, l'sol à l'envers, ma tête enfumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

triple elvis
rumeurs : 31
venue : 28/06/2018
faceclaim + crédit(s) : diane kruger
autre(s) compte(s) : /
dollars : 379
réputation :
48 / 10048 / 100


métier : passée d'activiste à serveuse et de serveuse à actrice.
habitation : un petit appartement à Brooklyn, qu'elle partage avec son fils Jack



MessageSujet: Re: dark turquoise + jolene    Sam 11 Aoû - 21:38

Blue Monday ♪
« J'étais plutôt satisfait de ce mugshot, je me trouvais séduisant dessus.. », dit Essam avant de rigoler. Jolene réplique : « Monsieur Essam, l’orange vif des pénitenciers a été choisi pour la simple et bonne raison que c’est une couleur affreuse qui ne va à personne », répondit elle, sur le même ton de plaisanterie.  Suite à cela, Essam reprend. « En tous les cas, je suis ravi que vous connaissiez mon oeuvre... Vous la défendez également ? »
Jolene le regarde.
Elle pourrait lâcher une véritable bombe en déclarant ; oh en fait, je suis communiste et mon mari œuvrait pour un parti communiste à Seattle et s’est fait assassiné par un néonazi en prison. Mais Jolene n’est pas du genre à tout dévoiler de sa vie au premier venu. Et, de toute façon, elle a une meilleure idée. Elle hausse les épaules. « Oh vous savez… Je suis née près de Tucson, en Arizona. On y est républicain par tradition et on le devient ensuite par conviction… » Elle boit sa dernière gorgée de whisky avec l’élégance dont elle a le secret puis ajoute « Mais nous sommes dans un pays libre, n’est ce pas ?  Je respecte la liberté d’expression, c’est une valeur importante de notre pays, ainsi que la liberté d’opinion. »
Les Etats Unis d’Amérique, un pays libre... Jolene tâcha de garder son sérieux et elle y arrive sans mal, après tout elle est actrice maintenant… Elle, née en Arizona ? Ca, oui. Elle républicaine ? Oh, elle a sans doute le prénom plutôt sudiste qui va avec et  la tête de l’emploi, ses t-shirts peace and love à moitié déchiré étant un peu plus loin derrière elle…Cependant, si le style vestimentaire a changé, la pensée est restée la même. Power to the people, strike the system down.
Amusée, Jolene décide cependant de ne pas trahir un sourire tout de suite, afin de voir si son interlocuteur va marcher à ce rôle de mouton républicain du Sud. Jolene fait signe au serveur et commande un cocktail. Elle décide même de pousser le jeu plus loin en jouant davantage de ses faux airs de bourgeoise polie et élégante et pose une question digne de tout bon patriote républicain en de telles circonstances.
« Cependant, si je peux me permettre Monsieur Essam, pourquoi avez-vous décidé d’immigrer aux Etats Unis si vous méprisez tant ce pays ? »

_________________
« l'opium du peuple .»
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

varoom !
rumeurs : 48
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : riz ahmed + hoodwink
autre(s) compte(s) : freddy nollekens & arthur vargas
dollars : 379
réputation :
94 / 10094 / 100


métier : dessinateur animateur, à la tête de la Essam's Brothers Compagny. Spécialisé dans le cartoon transgressif.
habitation : /


RP EN COURS :
TAREK | JOLENE | WANDA & TAREK | ERWIN


MessageSujet: Re: dark turquoise + jolene    Ven 17 Aoû - 1:13




caravan palace → Le orange, une couleur qui ne va à personne ? Oh il n'y croit pas, il était, non, il est certain que cette couleur lui allait à ravir.
Et puis, au lieu de répondre, il l'écoute simplement répondre, déblatérer, parler, parler encore et encore. Bien sûr qu'il allait la laisser répondre encore. Elle explique qu'elle est républicaine, que tout le monde peut être libre. Il ne peut pas s'empêcher de réthorquer :
"Libre ? Allez dire ça à McCarthy, il serait ravi d'en discuter." Il ajoute un clin d'oeil, un sourire. Pour lui ce n'est pas une question de liberté, c'est une question d'Amérique gangrenée par ses principes, terrassée par la mort de Kennedy qui avait pourtant tant à offrir ...
Puis, elle répond par une question. Vise droit dans le mille, sans qu'il ne s'y soit vraiment attendu ... Elle a étrangement plus d'esprit qu'il ne pensait. Il sourit, finit son verre. La tête lui tourne un peu, l'alcool lui a trop manqué.
" Certes..." Il réfléchit un instant, regarde le barman. Il redemande un autre verre. " Voyez vous, c'est le pays de tous les possibles." Il marque un temps, regarde la piste de danse. " Les gens dansent ici, ils sont de toutes les couleurs, si on trouve les bons endroits. On n'a pas les mêmes possibilités ... On ne peut pas être créateur de cartoon en Egypte, il n'y a pas les moyens madame la suédoise..." Il regarde Jolene, plonge son regard arabe dans son bleu suédois. " C'est ça l'Amérique, c'est des possibilité, et une admiration pour la réussite."

_________________

strategium → sur le béton j'apprends à rêver. plus jamais qu'on stoppe pour aviser, le corps en arrière pour ne plus saigner, l'sol à l'envers, ma tête enfumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

triple elvis
rumeurs : 31
venue : 28/06/2018
faceclaim + crédit(s) : diane kruger
autre(s) compte(s) : /
dollars : 379
réputation :
48 / 10048 / 100


métier : passée d'activiste à serveuse et de serveuse à actrice.
habitation : un petit appartement à Brooklyn, qu'elle partage avec son fils Jack



MessageSujet: Re: dark turquoise + jolene    Lun 20 Aoû - 10:23

Blue Monday ♪
Jolene était amusée. Adel Essam était visiblement tombée à deux pieds joints dans son petit jeu. « Libre ? Allez dire ça à McCarthy, il serait ravi d’en discuter », avait-il lancé. Oh, mais Jolene s’en ferait un plaisir. Un pays libre qui avait enfermé son mari en prison. Un pays qui tremblait davantage devant le communisme que devant ses skinheads néonazis. Et le premier amendement, dans tout ça ?
- McCarthy se méfie des communistes, c'est tout. N'a t-il pas raison ?, répondit Jolene.
Puis à la tirade d'Essam sur les possibilités offertes par l’Amérique et l’éloge que ce pays faisait de la réussite, Jolene rétroqua :
- Alors, en tant qu’américain de cœur, pourquoi ai-je l’impression que plutôt que de l’admirer, vous méprisez ma réussite ? Vous n’êtes pas blond comme un suédois, vous, n’est ce pas ? Et pourtant, vous avez réussi. Alors, l’actrice syrienne qui voulait jouer mon rôle n’avait qu’à faire de même, n’est ce pas ?

_________________
« l'opium du peuple .»
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: dark turquoise + jolene    

Revenir en haut Aller en bas
 
dark turquoise + jolene
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The dark knight
» THE DARK KNIGHT - HARVEY DENT/DOUBLE FACE (MMS81)
» Dark Angel, une série de James Cameron sans James Cameron ;D
» [Star Wars] Naboo Fighter en canette Dark Dog
» Dark Messiah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ la fabrique :: new-york city :: brooklyn-
Sauter vers: