AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
forum fermé mais toujours ouvert pour ceux qui veulent lire.
merci pour cette aventure, merci pour vous, merci pour votre imaginaire et pour tout ce que vous nous avez donné. I love you

Partagez | 
 

 emerald rising + tarek

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

varoom !
rumeurs : 48
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : riz ahmed + hoodwink
autre(s) compte(s) : freddy nollekens & arthur vargas
dollars : 483
réputation :
94 / 10094 / 100


métier : dessinateur animateur, à la tête de la Essam's Brothers Compagny. Spécialisé dans le cartoon transgressif.
habitation : /


RP EN COURS :
TAREK | JOLENE | WANDA & TAREK | ERWIN


MessageSujet: emerald rising + tarek    Dim 22 Juil - 0:55




flower desert → Dans un coin, la lumière, sous laquelle est écrit en grand on air s'éteint d'un seul coup. Le sourire de Wendy s'efface, la tension des épaules d'Adel s'écoule doucement.
Lui sourit.
" J'étais comment ?" Il la regarde, avec un grand sourire sur les lèvres. Sortir de prison, ça donne des ailes. Elle lui sourit, en retour. Elle est foncièrement gentille et aimable. "Vous étiez parfait. Je crois que vous avez convaincu beaucoup de gens derrière leurs postes de télévision d'aller militer pour votre film, voire, de voter pour vous comme président !" Il sourit, en se relevant, et en la suivant dans les coulisses. " Impossible, je ne suis pas naturalisé, comme vous l'avez gentiment souligné." Elle se confond alors en excuse, qu'il croit sincères, même si rien ne le prouve. De nouveau, il la remercie de son invitation, de nouveau elle le remercie de sa venue, puis elle disparait  dans un couloir, pour rejoindre sa loge. Rumour has it : apparemment Wendy souffre de phobie sociale, qu'elle dissimule sous des tonnes d'excuses, de travail, et de sourire.
Puis une main vient se poser sur son épaule.
Tarek, évidemment, qui a tout regardé depuis les coulisses.
Il ne le regarde même pas en réalité, il le prend immédiatement dans ses bras, et de toutes ses forces, il le serre.

La veille, Adel Essam est sorti de prison. L'attendaient alors quelques dizaines de caméra de plusieurs JT, qui se faisaient une joie de couvrir la sortie de l'innocent partenaire de la Essam's Brothers Compagny. Son frère n'était pas là, mais il est certain que, évidemment, il était derrière tout ça. Ce cher frère lui a passé un coup de fil, qui ne pouvait s'absenter d'un important dîner d'affaire plus loin, dans le Bronx. Ce cher frère qui, bien organisé, lui avait réservé une chambre d'hôtel près du studio où aurait lieu l'enregistrement du prochain épisode de Rhit, dès le lendemain. " Tu m'as eu une interview dans Rhit ?" Un sourire immense sur les lèvres. A l'autre bout du fil, Tarek a acquiescé, expliquant que son retour dans le monde des vivants était attendu, et qu'un passage dans Rhit était un must. Tarek a ensuite expliqué qu'il ne pouvait pas venir le soir même, qu'il avait encore quelques détails à régler concernant la campagne presse du retour de la EBC, mais qu'il serait là le lendemain, qu'il arriverait pendant l'enregistrement de l'émission.
Adel a attendu. Au bout de la troisième question, il l'a vu, dans la pénombre des coulisses, fixant le retour caméra avec un air anxieux, fier aussi.

Il glisse, à son oreille, dans un arabe qu'ils sont seuls à comprendre :
" Tu m'as tellement manqué..." Il ne le quitte pas des bras, tout comme son large sourire ne quitte pas son visage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

varoom !
rumeurs : 122
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : waititi + abandon.
autre(s) compte(s) : mae monroe, miguel vargas et adam ackerman. ♡
dollars : 689
réputation :
90 / 10090 / 100


métier : réalisateur et animateur de cartoons, créateur de hapi - homophone de happy - un chacal aux mésaventures reconnues comme interdites.
habitation : largué en plein bronx.

et si je partais, ça ne changerait rien,
et si je restais, ça ne changerait rien,
et si tu me regardais, ça ne changerait rien,
et si tu voulais juste rester assis là, ça ne changerait rien.





MessageSujet: Re: emerald rising + tarek    Dim 22 Juil - 12:29


fleur du désert
il peut le sentir, tarek, le plancher va bientôt craquer sous ses chaussures à force de taper dessus. frénétiquement il a entamé un rythme, frénétiquement il l'a continué et douloureusement il arrive à l'arrêter. les yeux rivés sur l'écran qui dévoile qui est dans la caméras, il lui suffit de tourner un peu la tête pour faire face à la réalité, aux questions posées, à la wendy la rouquine et à ses questions enflammées qui font échapper quelques hoquets de surprise. ce qui dérange, ce qui ne dérange pas, ce qui est, ce qui n'est pas, tout y passe sous ses ongles experts, sans méchanceté aucune - elle n'est pas réputée pour ça - seulement avec intérêt, et une curiosité aussi grande qu'une alice jetée dans un trou de lapin. lèvre inférieure qui se pince, fierté qui s'immisce sur ses lippes, son cadet s'en sort avec brio, à un point tel où il se sent presque idiot d'en avoir douté une seule seconde - s'éteignent alors les instants de spectacle, l'émission est terminée. il se rapproche, tarek, jusqu'à glisser ses quelques doigts sur les épaules de son frère - il finit dans ses bras, serré à un point où sa tête pourrait être dévissée du haut de son cou. il sourit, sourit encore, rend l'accolade sans se faire prier, bras qui entourent les épaules et le dos de son frère - le menton qui se niche un peu sur son épaule alors qu'en leur langue d'origine sont prononcés quelques aveux. le manque, aussi assassin que la solitude.
- tu as été spectaculaire. murmure, il serre, serre encore, serre si fort - avec une pensée légère pour ses cheveux dorénavant plus que grisonnants, devenus blancs au fil des mois tellement la pression fut grande sur ses épaules plus si robustes. tarek qui a fait son temps, tarek qui a déjà cassé toute son âme avant leur arrivée sur les terres américaines, qui ne supporte plus les imprévus sous peine de se disloquer. il a tenu pourtant - en y perdant une splendeur de jeunesse. il se recule, dépose un baiser sur le haut de sa tête - répétitif, toujours le même, depuis leur enfance, pendant leur adolescence, jusqu'à aujourd'hui, signe protecteur jusqu'à sa fin de vie. il se recule, pupilles qui pétillent de feux incandescents. spectaculaire. il le répète, rit un peu. j'aurais aimé voir le visage des ménagères derrière leurs écrans. petit clin d'oeil amusé, doigts toujours accrochés aux épaules d'adel.
- et disons-le franchement... tu es bien mieux dehors, sous les projecteurs, que derrière les barreaux. il se confond, tant de choses à dire, et il y aura toujours si peu de temps. il inspire profondément. ni une ni deux il le reprend dans ses bras - comme si c'était la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/147801872-tarek

avatar

varoom !
rumeurs : 48
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : riz ahmed + hoodwink
autre(s) compte(s) : freddy nollekens & arthur vargas
dollars : 483
réputation :
94 / 10094 / 100


métier : dessinateur animateur, à la tête de la Essam's Brothers Compagny. Spécialisé dans le cartoon transgressif.
habitation : /


RP EN COURS :
TAREK | JOLENE | WANDA & TAREK | ERWIN


MessageSujet: Re: emerald rising + tarek    Lun 23 Juil - 23:18




flower desert → L'arabe lui a manqué. Une langue chaleureuse, qui n'appartient qu'à eux, dans laquelle ils ont eu leurs discussions les plus passionnantes, les plus importantes. Une langue qui rappelle soudainement la violence d'un conflit, le conflit dont ils n'étaient que spectateur.
Dont ils sont aujourd'hui acteur, défenseurs et pourfendeur de cause.
Son odeur lui a manqué aussi. Une odeur si particulière, mélange de cigarette (mauvaise habitude dont il n'arrive pas à se détacher, contrairement à son frère), de mine de plomb oxydée, et bien sûr, de thé noir. Une odeur désagréable pour certains, douce pour d'autres, apaisante pour lui.
Il est chez lui.
Sa carrure lui a manqué. Ses épaules larges, sur lesquelles il s'est toujours appuyé, sa taille, il est grand, il tient mal sur ses jambes mais il n'est pas voûté, il y met un point d'honneur. Il n'est pas plus grand qu'Adel, ils font la même taille, 1m88, tout pile.
Il le serre, aussi fort que possible
Son frère, une partie de lui, un binôme, un partenaire, une aventure.
Qu'il a été forcé et contraint, pour la première fois, de lâcher, pendant plusieurs mois.
Et lorsqu'il s'écarte, pour l'écouter parler, il ne peut que remarquer, dans la pénombre des coulisses, la blancheur éclatante de ses cheveux gris. Ils étaient noirs, ils sont désormais argentés. Il fronce les sourcils, passe une main devant sa bouche en se marrant. Il l'écoute attentivement, en fixant ses cheveux. Il a été spectaculaire, il est mieux sous les projecteurs, ça le fait rire. Parce qu'il s'en fiche, il lâche :
" Mais est-ce qu'on va faire mine d'oublier le truc le plus évident ? " Il se recule, puis il montre ses cheveux, dans un geste théâtral et spectaculaire." Tes cheveux. Quoi t'as pris quinze ans en quatre mois ? Explique moi ?" Il le remerciera plus tard, il n'a pas le sentiment d'avoir été si bon face à Wendy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

varoom !
rumeurs : 122
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : waititi + abandon.
autre(s) compte(s) : mae monroe, miguel vargas et adam ackerman. ♡
dollars : 689
réputation :
90 / 10090 / 100


métier : réalisateur et animateur de cartoons, créateur de hapi - homophone de happy - un chacal aux mésaventures reconnues comme interdites.
habitation : largué en plein bronx.

et si je partais, ça ne changerait rien,
et si je restais, ça ne changerait rien,
et si tu me regardais, ça ne changerait rien,
et si tu voulais juste rester assis là, ça ne changerait rien.





MessageSujet: Re: emerald rising + tarek    Mer 8 Aoû - 12:08


fleur du désert
ces embrassades jamais ne se ressemblent, même si d'extérieur, elles n'ont rien de plus que d'autres. pourtant elles n'ont pas la même saveur, la même odeur, le même placement des mains sur les épaules ou dans le dos. elles sont uniques, spécifiques, elles réclament et offrent quelque chose de nouveau - là, plus que la liberté, c'est un vent de bonheur qui doucement passe sur ses épaules, le laisse enfin en paix, les nerfs relâché par les angoisses répétitives, dévorantes. ses prunelles brillent d'une lueur enfantine, presque fière tant son cadet continue de se tenir sur ses deux jambes, avec la même véhémence qu'un lion sur son rocher. l'image l'amuse - il se dit qu'il la dessinera sans doute, pour fêter son retour avec la même candeur qu'un enfant ne sachant comment remercier son père d'être revenu de la guerre. un dessin marche, un dessin fonctionne, un dessin vient des doigts mais aussi de la pensée - un dessin est perfection. vient alors sur le tapis un sujet fâcheux, pas plus que la misère du monde tout entier, mais assez pour qu'une grimace se glisser sur son visage généralement lisse de toute émotion trop dure - il laisse passer ce qui ressemble à un rire, tarek, hausse mollement les épaules.
- le syndrome de marie-antoinette. c'est ce que le docteur a dit, et pour être tout à fait honnête, si je ne voulais pas le croire au départ... force est de constater qu'il avait totalement raison. les angoisses et la peur se sont propagés jusqu'à mes cheveux. soupir vague, ils ne sont pourtant pas encore totalement blancs - de sa jeunesse il n'en a perdu qu'une petite partie, partie qu'il regrette cependant, puisque de tarek beaucoup voient dorénavant non pas une relique, mais un être déjà plus propice à une quelconque sagesse. de ceux qui ont déjà cassé leur pipe, de ceux qui ne veulent plus, de ceux qui ont déjà fondé une famille - alors que la sienne n'existe pas, pas même dans son esprit.
- ce n'est pas... dramatique. surprenant. mais pas dramatique. cependant, attend toi à te prendre mon poing dans la gueule la prochaine fois que tu disparais comme ça. tête qui se hoche pour approuver seul ses propos, il attrape son frère par les épaules, l'embarque dans les coulisses sans lui laisser le choix - ils n'ont plus besoin de passer devant d'autres regards trop curieux. il n'y a plus qu'eux.
- tu me dois donc une belle quantité d'années en cheveux. comment vas-tu rembourser ta dette ?

_________________

alors on ne fait que se séparer
perpétuellement,
alors être ensemble devient
une séparation infinie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/147801872-tarek

avatar

varoom !
rumeurs : 48
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : riz ahmed + hoodwink
autre(s) compte(s) : freddy nollekens & arthur vargas
dollars : 483
réputation :
94 / 10094 / 100


métier : dessinateur animateur, à la tête de la Essam's Brothers Compagny. Spécialisé dans le cartoon transgressif.
habitation : /


RP EN COURS :
TAREK | JOLENE | WANDA & TAREK | ERWIN


MessageSujet: Re: emerald rising + tarek    Sam 11 Aoû - 21:54




flower desert → Tarek et son sourire, Tarek et son calme, Tarek et sa jambe aussi branlante qu'une poutre qui menace de faire s'effondrer une maison... Maintenant Tarek et ses cheveux de lune. C'est tout ça qui lui a manqué, c'est vrai. Tout son être, toute sa présence, toujours si rassurante. Tarek est une personne incroyablement rassurante.
Lorsqu'il est présent, plus rien ne peut mal tourner. Il est toujours doux, gentil, a toujours un mot pour rire, et est toujours prêt à faire des sacrifices pour la bonne cause. C'est le frère de rêvé par excellence.
De sa vie, ils n'ont été que très rarement séparé, les occasions, il pourrait les compter sur les doigts d'une main. Et il n'a pas envie de le faire, car ce ne sont jamais de bons souvenirs, lorsqu'il est loin de son frère. Il lui manque toujours, il est toujours là quand il a besoin de lui.
Il a toujours besoin de lui.
Ils ont toujours besoin loin de l'autre.
Alors le retrouver, ça n'a pas de prix.
Il écoute ce qu'il a à dire sur le syndrome de Marie-Antoinette. Il comprend, c'est l'angoisse d'avoir son père en prison qui lui a filé un syndrome pareil. Il sourit, s'écarte un peu pour regarder. Puis, à mesure qu'il continue de parler, Tarek le prend par l'épaule et l’entraîne jusqu'à sa loge. Ils déambulent entre les cables, les décors, les caméras, arrivent dans un couloir, croisent quelques personnes, puis dans la loge, ils s'assoit simplement. Adel répond, amusé :
" Je sais pas, j'ai aucune idée, j'y ai pas réfléchi je t'avoue." Il se regarde dans le miroir, avec Tarek à côté de lui. Il observe les cheveux. " Qu'est-ce que t'as fait quand j'étais pas là, fais moi rêver."

_________________

strategium → sur le béton j'apprends à rêver. plus jamais qu'on stoppe pour aviser, le corps en arrière pour ne plus saigner, l'sol à l'envers, ma tête enfumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

varoom !
rumeurs : 122
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : waititi + abandon.
autre(s) compte(s) : mae monroe, miguel vargas et adam ackerman. ♡
dollars : 689
réputation :
90 / 10090 / 100


métier : réalisateur et animateur de cartoons, créateur de hapi - homophone de happy - un chacal aux mésaventures reconnues comme interdites.
habitation : largué en plein bronx.

et si je partais, ça ne changerait rien,
et si je restais, ça ne changerait rien,
et si tu me regardais, ça ne changerait rien,
et si tu voulais juste rester assis là, ça ne changerait rien.





MessageSujet: Re: emerald rising + tarek    Dim 12 Aoû - 19:13


fleur du désert
comment faire, comment essayer, comment tenter de rattraper tout ce temps perdu, alors que l'un pourrissait dans l'ombre alors que l'autre maladroitement s'avançait enfin vers la lumière. tarek, loin d'être habitué aux interviews, au visage collé sur les écrans, fut enfin le phénomène de foire dont on s'arrachait les paroles, dont on voulait quelques petits mots ici et là, à propos de son frère qui allait continuer ses mois loin de lui. à y repenser, il n'y a vue qu'une opportunité pour se jeter dans des sujets épineux, d'accuser de délit de sale gueule les autorités, de souligner la bêtise de l'homme à trouver plus grave le décès d'une figure candide que les vrais morts autour du monde. tarek essam fut débat, tarek essam fut un coup de pied dans la fourmilière qui déjà, était abîmée par le plus jeune, adel. maintenant tout semble plus facile, maintenant qu'enfin il retrouve la deuxième face de la pièce qui est trop souvent lancée dans le vent. dans la loge il prend place, il s'assoit sans trop se gêner, le sourire qui grandit sur sa mine, dessinée au crayon gras tant il y a longtemps qu'il n'a pas été aussi rassuré - presque naïf.
- j'ai tenu ton flambeau. des interviews à la télévision comme sur les journaux, j'ai tenté tant bien que mal de poser des questions aux réponses évidentes, mais qui, il faut le croire, ne le sont pas toujours pour tout le monde. je n'ai pas mis la ville à feu et à sang, je l'admet, mais secouer les consciences est un début. presque content du résultat de cette si longue mésaventure, dont il comptait les jours avant son retour, il laisse dorénavant à adel tout le luxe de revenir sur les planches pour refaire scandale. il pose ses coudes sur ses genoux, laisse tomber ses avant-bras vers l'intérieur de ses jambes, il est penché vers l'avant, il le regarde, attentif.
- cette première émission n'est que le début, adel. ils seront encore énormément à s'arracher tes paroles, à les boire tellement qu'ils finiront par boire la tasse. il laisse s'écouler un petit rire, passe quelques doigts dans ses cheveux gris, puis hoche la tête. une sortie en fanfare, un retour en fanfare... définitivement, tu ne peux pas faire quelque chose sans que tu fasses du bruit et que tout le bon peuple t'entende. silence, sa fierté grimpe, se tend comme un arc prêt à décocher sa flèche. je t'invite ce soir, histoire de fêter dignement ta liberté.

_________________

alors on ne fait que se séparer
perpétuellement,
alors être ensemble devient
une séparation infinie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/147801872-tarek

avatar

varoom !
rumeurs : 48
venue : 18/07/2018
faceclaim + crédit(s) : riz ahmed + hoodwink
autre(s) compte(s) : freddy nollekens & arthur vargas
dollars : 483
réputation :
94 / 10094 / 100


métier : dessinateur animateur, à la tête de la Essam's Brothers Compagny. Spécialisé dans le cartoon transgressif.
habitation : /


RP EN COURS :
TAREK | JOLENE | WANDA & TAREK | ERWIN


MessageSujet: Re: emerald rising + tarek    Sam 18 Aoû - 18:08




flower desert → Il le regarde dans le miroir, focalise sur ses cheveux de lune, qui illuminent étrangement son monde. Il ne s'y attendait pas, il n'en avait aucune idée. Il n'y a pas la télé en prison, il avait une simple vague idée de ce qu'il se disait dans les journaux. On découpait tous les articles qui parlaient de lui, des Essam, on ne voulait pas lui donner de nouvelles.
Il a pris son mal en patience, en sortant, désormais, il rattrape tout. Il veut tout savoir de son absence, de ce qu'il s'y est dit, passé, raconté. De ce qu'a fait Tarek, s'il a pris une place de leader au sein du groupe, s'il est resté passif. Il ne croit pas à sa passivité une seule seconde, il n'est pas à l'aise sur le devant de la scène, mais il est véritablement investi de leur carrière, à tous les deux. Et il ne laisserait pas un scandale sur son frère sans s'interposer. Dans le miroir, Tarek s'assoit, et il explique. Secouer les conscience... Les Essam sont bons pour ça, les Essam sont là pour ça. Vous retourner la tête, et déplacer des montagnes, pour leur laisser un passage, à eux, les frères à l'enfance loin d'être dorée, qui désormais pourraient s'acheter l’Amérique avec leurs idées transgressives.
Adel sourit. Il répond :
" Je suis tellement fier de toi." Et il le pense, et c'est vrai. Tarek n'a jamais été fait pour le devant de la scène. Il se retourne, le regarde. " On a fait un merveilleux travail." Il se redresse, et prend sa veste. " Avec plaisir, allons diner." Et encore heureux, ce ne sera pas le dernier diner du condamné à mort, puisqu'il est sorti de prison, puisqu'ils sont saints et sauf.

_________________

strategium → sur le béton j'apprends à rêver. plus jamais qu'on stoppe pour aviser, le corps en arrière pour ne plus saigner, l'sol à l'envers, ma tête enfumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: emerald rising + tarek    

Revenir en haut Aller en bas
 
emerald rising + tarek
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout nouveaux, tout beaux, voici les Rising Rivals !
» Dead Rising : Chop Till you Drop
» Hannibal Rising
» Metal Gear Solid Rising - [Xbox360/PS3/PC]
» [DOW2] Dawn of War II - Chaos Rising sur PC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ la fabrique :: new-york city :: manhattan-
Sauter vers: