AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
forum fermé mais toujours ouvert pour ceux qui veulent lire.
merci pour cette aventure, merci pour vous, merci pour votre imaginaire et pour tout ce que vous nous avez donné. I love you

Partagez | 
 

 max riemelt → oscar artigue

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

varoom !
rumeurs : 221
venue : 20/06/2018
faceclaim + crédit(s) : sprouse + fayrell la déesse.
autre(s) compte(s) : mae monroe, miguel vargas, tarek essam et pierrot rose. ♡
dollars : 886
réputation :
59 / 10059 / 100


métier : photographe érotique, sans vulgarité ni visions crues - seulement le sublime des actes impardonnables.
habitation : queens, un petit appartement abordable.


personne ne me touche, personne ne s'approche de moi. mais vous vous m'avez touchée si profondément putain je n'arrive pas à le croire et je n'arrive pas à l'être autant.




MessageSujet: max riemelt → oscar artigue   Dim 1 Juil - 18:25



oscar artigue


nom → Artigue, on l'entend sur toutes les bouches d'Amérique, Artigue on en dévore jusqu'à plus faim, on se laisse avoir par ses beaux packagings. Avant Artigue c'était juste le nom du père, un banquier qui savait toujours flairer les bonnes affaires. prénom → Oscar, surnommé parfois Oz pour les plus flemmards, accompagné d'Henry, en référence à son grand-père. âge → 34 ans dans les dents, et aucune épouse à déclarer - seulement un divorce. date et lieu de naissance → Paris la singulière, en Janvier 1932. métier → homme de surconsommation, il est pdg de la boîte Artigue, connue et reconnue pour ses produits surgelés français - or il est fort à parier qu'ils ne sont plus français depuis bien longtemps. Macarons, chouquettes, diverses spécialités sont à leur nom, la congélation en plus. situation maritale→ Célibataire, et dieu que les femmes se précipitent à sa porte - ne serait-ce que pour sa si belle fortune. orientation sexuelle → au choix. traits de caractère → déterminé, curieux, diplomate, manipulateur, stratège, poli, ordonné, intuitif, autonome, polyvalent, attentif, distingué, arrogant, discipliné. popularité → Oscar on le sait sur pas mal de bouches, même si on ne saurait parfois reconnaître son visage, son nom est une référence. 86, groupe → On le sait dans l'ombre Oscar, 0 minutes, il n'a rien à voir avec les artistes, préférant de loin les aider plutôt que de se tenter à la peinture ou la sculpture. avatar → Max Riemelt.



histoire

Fils aîné d'une petite famille à maigre fratrie, après lui viendra sa jeune soeur, Hélène. L'un comme l'autre sont élevés dans des conditions plus que respectables, le père étant banquier il a de suite inculqué à son fils le sens des affaires ainsi que le calme propice aux meilleurs négociateurs. Madame Artigue, femme au foyer elle s'adonnait au bonheur de toujours tenir propre sa maison, en donnant à sa fille les meilleurs moyens d'être une épouse modèle. La guerre fut pourtant un tournant pour la famille, les poussant à se mettre du bon côté du monde, ils furent en effet partis de ces familles courageuses qui, aidant les juifs - peu de temps avant le Vel d'Hiv', en cachèrent certains dans leurs maisons, créant de nouvelles identités, mentant ouvertement, le sourire poli et imperturbable sur leurs bouches. Une mère et deux enfants furent sous leur toit pendant un temps considérable, créant ainsi des liens plus que familiaux entre eux - et Oscar, âgé de 5 ans au moment de la déclaration de guerre, grandit dans un milieu de compassion, un poil révolutionnaire, en constant combat contre l'autorité et la folie. Divers amis de la famille, collaborant sans broncher avec les allemands, furent rayés de la liste sans pitié - ayant par la suite des critiques, émanant directement du père Artigue.

Ah la France ! Qu'elle fut marquée, qu'elle fut dévorée par la guerre, amenant à la participation, à la reconstruction, à l'aide commune. Enfant déterminé, accompagné d'Hélène, leurs sourires fiers se propageaient dans les rues de Paris, jusqu'à ce qu'ils disparaissent peu à peu. Voyant en l'Amérique un moyen de prospérer, le couple Artigue préféra se lancer dans une mésaventure à New-York, avec le bagage de la langue puisque quelques années auparavant, ils crurent plus que bon d'apprendre l'anglais. C'est ainsi qu'âgé de 16 ans, Oscar fut emporté par la vague américaine, sans trop savoir où mettre les pieds. Largué dans les meilleurs écoles, il n'eut en aucun cas, à aucun moment de se plaindre et à peine adolescent, il aida son père à profiter de ce nouveau pays pour plus que prospérer. Naquit alors la marque Artigue, qui eut son apogée à peine un an après sa création - un départ difficile certes, mais ô combien nécessaire pour le résultat suivant cette année. C'est à cette période d'ailleurs qu'Oscar développa un intérêt tout particulier pour les arts, passant un temps considérable dans les musées, accordant du temps aux artistes de rue et aux tableaux vendus pour quelques bouchées de pain.

A l'époque, et toujours aujourd'hui, la boîte Artigue est spécialisée dans la vente de produits surgelés, produits uniquement français qui ont le don de titiller les papilles des plus douillets américains. Artigue père, retiré de sa véritable usine à surconsommation, confia les rennes de celle-ci à son fils, il y a cinq ans de cela. De main droite il devint directeur, de fils il devint modèle.

Depuis, les affaires ne sont pas à plaindre et si bien sûr, ses produits sont sa fortune, on le reconnaît et ce, particulièrement dans le monde de l'art, pour l'argent qu'il donne sans compter à bon nombre d'artiste. Oscar et ses coups de coeur indéniables, nombreux, s'acoquine de ces créatifs qui ont le don de titiller sa curiosité autant que d'éveiller en lui bon nombre de sentiments, bons ou mauvais. Depuis, à la fabrique, dès qu'Oscar Artigue apparaît, les prières sont muettes mais bien présentes, pour qu'il participe à la renommée d'un de ses protégés.

détails -- véritable bête de négociation, Oscar en veut et quand Oscar veut, Oscar a. Semblable et à la fois lointain de l'attitude d'un enfant capricieux, il est le créateur de bon nombres de chantage et de déceptions - pour autant jamais ces chantages n'ont été révélées au grand public, puisqu'Oscar sait faire taire aussi. -- son mariage fut un fiasco monumental, tombé amoureux dès les premières secondes, ce ne fut qu'une passion éphémère et surtout bien trop précipitée. Leur bulle dura une pauvre année, ponctuée de disputes, de désaccords, de moqueries parfois vicieuses, d'elle il ne garde qu'un souvenir léger, de son sourire la première fois qu'il eut l'audace de l'inviter à boire un verre. -- propre sur lui, Oscar accorde une importance capitale à l'apparence. Jamais sans son costume, il sait comment se vêtir et comment en faire un atout de choix. -- buveur invétéré de café et fumeur. -- peut avoir un animal, à vrai dire je l'imagine assez avoir un chien, mais bien sûr ce n'est pas indispensable, seulement une proposition.  :heartu:


déambuler

adam ackerman → Ackerman l'a secoué, Ackerman a eu le don de faire parler de lui. C'est en 1963 qu'il fait sa connaissance, durant le premier jour d'exposition de sa série de photos, La petite mort, qui montrait sans gêne mais avec poésie, pléthore de personne en plein orgasme - personnes féminines comme masculines. Au départ sceptique, un rire s'échappa de ses lèvres ce jour-là face à un Adam presque rouge de honte en entendant les critiques, en apercevant les femmes contrariées, remontant leurs jupes longues pour filer le plus vite possible. S'ensuivit une discussion, ô combien banale autour d'un verre, puis deux, puis trois. Points communs mêlant ces deux âmes à la génération indéniablement différente, sa vision singulière fut le coup de coeur, fut le début d'une collaboration. Oscar, sans douter une seule seconde de son protégé lui offre la somme demandée lorsqu'il a besoin autant que le matériel - et se conclut souvent, entre eux, quelques marches paisibles où ils parlent du monde, des vies contraires, d'art et de sujets tabous. Il saurait pas dire pourquoi il le touche à ce point, Adam, mais il espère le mener au plus haut, au plus loin. Quant à Adam lui-même, il le perçoit comme plus qu'une main tendue, mais un véritable contrat qui jamais ne se déchirera - quand bien même il n'a pas lu les petites lignes tout en bas, quand bien même ce serait un pacte avec le Diable en personne.


freddy nollekens → Nollekens et Artigue sont amis depuis toujours. Connus depuis leur plus tendre enfance, Freddy fut comme un frère aîné jamais eu, mais toujours dirigé cependant. Petit Oscar lui collait aux basques comme un chewing-gum, petit Oscar faisait tout pour avoir son attention et une marque de fierté dans son regard. La relation changea au fil du temps, devenant un poil plus cordiale, moins dans l'idéalisation mais toujours aussi forte. A Freddy il doit beaucoup, en partie les premières connaissances dans le monde des arts, sans que ce fut cependant une révélation pour lui, il doit une partie de ses connaissance au fils Nollekens. Si le déménagement des Artigue fut une coupure nette à cette fraternité, ils reprirent contact lorsque Freddy posa les pieds à New-York, toquant à sa porte un sourire aux lèvres. Depuis tout est bon pour se retrouver autour d'un bon whisky, d'échanger, d'être dépité de l'état des artistes ou au contraire de les trouver sublimes, de se rappeler le bon vieux temps, de participer à la bonne continuité de leur réputation à l'un comme un l'autre. Cependant, et depuis peu, Freddy est nommé dans les journaux, suspecté d'avoir causé la mort d'un de ses poulains, Isaak Wagen, qui s'est tout bonnement suicidé, peu à peu l'énervement d'Oscar prend place, peu à peu, et il le sait, il se mêlera de cette affaire sans vergogne.


_________________

et mes pieds se sont emmêlés,
dans les veines de ton corps courbé,
et j'me suis vautré,
sur ton joli coeur gonflé -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/146363055-adam https://open.spotify.com/user/11158060775/playlist/6f1wBTz0FQEMGDONnrXjfE?si=O9gvBy7YTYWrO4x_LS7HbA

avatar

varoom !
rumeurs : 221
venue : 20/06/2018
faceclaim + crédit(s) : sprouse + fayrell la déesse.
autre(s) compte(s) : mae monroe, miguel vargas, tarek essam et pierrot rose. ♡
dollars : 886
réputation :
59 / 10059 / 100


métier : photographe érotique, sans vulgarité ni visions crues - seulement le sublime des actes impardonnables.
habitation : queens, un petit appartement abordable.


personne ne me touche, personne ne s'approche de moi. mais vous vous m'avez touchée si profondément putain je n'arrive pas à le croire et je n'arrive pas à l'être autant.




MessageSujet: Re: max riemelt → oscar artigue   Dim 1 Juil - 18:47



les bavardages

négocier → salut p'tit bout, merci d'être là ! I love you j'vais essayer de faire pas trop long histoire que tu dormes pas en me lisant, même si je me connais ça pourra peut-être partir en sucette. Arrow

alors pour commencer l'avatar n'est malheureusement pas négociable, j'adore max, j'adore ce qu'il dégage, je le trouve juste incroyable ce type et wow mon amour pour lui est interstellaire. :*-*: en revanche le pseudo reste négociable, même si honnêtement je suis pas peu fière de l'association de l'un et de l'autre, si vraaiment tu peux pas le blairer, go for it. I love you l'histoire mis à part les points évoqués, tu peux y aller en yolo, même si ça reste assez précis. j'suis désolée d'ailleurs du côté très cordial et informatif de la chose, j'sais pas trop y faire en ce qui concerne les scénarios, surtout quand y'a une petite affirmation historique je me retrouve vite à essayer d'aller au plus concret. :mdr: pour ce qui est des liens, honnêtement y'aura de quoi faire, on a pas encore de riche qui squatte la fabrique juste parce que c'est classy et qu'il connaît les plus grandes têtes du coin - je le vois bien être copain-copain avec warhol d'ailleurs. Arrow le lien avec adam peut aller dans tous les sens possibles et imaginables, comme vous avez pu le lire, oscar est du genre intraitable et quand il veut ce qu'il veut, et quand on va pas dans son sens, ça peut vite barder - voire détruire une réputation. outre moi, y'aura de quoi trouver, sincèrement, y'aura pas de souci à se faire. :aude:

pour ce qui est des rps en eux-même, je suis désolée d'avance mais j'écris en minuscule, je sais que ça peut en refroidir certains mais si ça dérange j'peux faire un effort, faut juste me le dire - j'suis pas un monstre. :mdr: je demande aucun nb de lignes en particulier, juste une orthographe pas catastrophique, quelqu'un qui s'investisse et ne reste pas dans son coin ce serait le top ! aller dans le flood, sur la cb, vraiment personne ne mord ici, faut se sentir à l'aise. :perv:

sinon merci d'avance si tu prends oscar ? non parce que mon amour pour lui est GRAAAAND. ALORS JE LE VEUX. SVP.  :ouloulou:  :jessica:  :cesar:
on fera des tas de choses,
des tas de GRAAAANDES CHOSES.
I SWEAR.  :timargot:



_________________

et mes pieds se sont emmêlés,
dans les veines de ton corps courbé,
et j'me suis vautré,
sur ton joli coeur gonflé -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/146363055-adam https://open.spotify.com/user/11158060775/playlist/6f1wBTz0FQEMGDONnrXjfE?si=O9gvBy7YTYWrO4x_LS7HbA
Invité


Invité

MessageSujet: Re: max riemelt → oscar artigue   Dim 15 Juil - 19:33

:cesar:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

varoom !
rumeurs : 221
venue : 20/06/2018
faceclaim + crédit(s) : sprouse + fayrell la déesse.
autre(s) compte(s) : mae monroe, miguel vargas, tarek essam et pierrot rose. ♡
dollars : 886
réputation :
59 / 10059 / 100


métier : photographe érotique, sans vulgarité ni visions crues - seulement le sublime des actes impardonnables.
habitation : queens, un petit appartement abordable.


personne ne me touche, personne ne s'approche de moi. mais vous vous m'avez touchée si profondément putain je n'arrive pas à le croire et je n'arrive pas à l'être autant.




MessageSujet: Re: max riemelt → oscar artigue   Dim 15 Juil - 21:54

t'es beau comme un dieu, chaton. :aude: :mariko:

_________________

et mes pieds se sont emmêlés,
dans les veines de ton corps courbé,
et j'me suis vautré,
sur ton joli coeur gonflé -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/146363055-adam https://open.spotify.com/user/11158060775/playlist/6f1wBTz0FQEMGDONnrXjfE?si=O9gvBy7YTYWrO4x_LS7HbA

avatar

varoom !
rumeurs : 221
venue : 20/06/2018
faceclaim + crédit(s) : sprouse + fayrell la déesse.
autre(s) compte(s) : mae monroe, miguel vargas, tarek essam et pierrot rose. ♡
dollars : 886
réputation :
59 / 10059 / 100


métier : photographe érotique, sans vulgarité ni visions crues - seulement le sublime des actes impardonnables.
habitation : queens, un petit appartement abordable.


personne ne me touche, personne ne s'approche de moi. mais vous vous m'avez touchée si profondément putain je n'arrive pas à le croire et je n'arrive pas à l'être autant.




MessageSujet: Re: max riemelt → oscar artigue   Jeu 16 Aoû - 11:15

scénario libre. :marilyn:

_________________

et mes pieds se sont emmêlés,
dans les veines de ton corps courbé,
et j'me suis vautré,
sur ton joli coeur gonflé -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/146363055-adam https://open.spotify.com/user/11158060775/playlist/6f1wBTz0FQEMGDONnrXjfE?si=O9gvBy7YTYWrO4x_LS7HbA
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: max riemelt → oscar artigue   

Revenir en haut Aller en bas
 
max riemelt → oscar artigue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Château de sable de Frédéric Peeters et Pierre Oscar Levy
» OSCAR WILDE : Le portrait de D.G., pièces, adaptations, citations...
» A la poursuite de l'OSCAR??? image chokante de 50 cent.
» oscar et consommation d'eau
» Question sur Oscar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ la fabrique :: folie des grandeurs :: en vogue :: scénarios-
Sauter vers: