AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
forum fermé mais toujours ouvert pour ceux qui veulent lire.
merci pour cette aventure, merci pour vous, merci pour votre imaginaire et pour tout ce que vous nous avez donné. I love you

Partagez
 

 i'm the king of my own life - alice & mae

Aller en bas 
AuteurMessage

Freddy Nollekens

varoom !
rumeurs : 231
venue : 29/05/2018
faceclaim + crédit(s) : matthias schoenarts + vert alligator
autre(s) compte(s) : arthur vargas, adel essam
dollars : 1579
réputation :
i'm the king of my own life - alice & mae  Empty74 / 10074 / 100i'm the king of my own life - alice & mae  Empty


métier : agent d'artiste, dénicheur de talents et faiseur d'étoiles
habitation : manhattan

i'm the king of my own life - alice & mae  Large
RP EN COURS : ALBERTO II | MAE IV




i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  EmptyVen 8 Juin - 0:44




get nasty → Ce soir à la fabrique, un univers parallèle apparait.
La fabrique est un lieu de débauche, de sexe, d'art, de bannissement à vie des ligues de vertus, de vertus mises à mal, de violence, d'art exacerbé, d'expression, d'amusement.
Tout ce que n'est pas Alice Wallgarden, ou Alice Delanay, il ne sait pas vraiment, son ex fiancée.
Il est là, avec son attirail d'agent, son costume trois pièces, sa veste déposée au vestiaire ainsi que son chapeau, son veston ouvert et sa chemise bien serrée.
Il a son verre à la main, rempli d'un cocktail dont il serait bien incapable d'identifier les différents composants. Sans doute du rhum, sans doute d'autres choses, des ingrédients farfelus, des ingrédients vendeurs.
Il peut prendre sentir son coeur, et son verre, qui tombent à terre. Hormis que, son verre ne tombe pas, sa main reste crispée, les sons s'étouffent.
Dans un film de hitchcock, la blonde arrive, tout autour d'elle s'éteint, le héros n'a plus d'yeux que pour elle, et les figurant s'arrêtent de danser.
Tout est vrai, la vie de Freddy est un film d'Hitchcock, à ceci près que les figurants ne cessent de danser. Ils dansent oui, mais boivent aussi, parlent, se droguent, s'amuse. Il en oublie longtemps Mae, qui est à côté de lui, et qui n'a sans doute pas remarqué l'arrivée discrète d'Alice.
Il ne dit rien, il se dirige vers elle. C'est une dimension parallèle. Il est devant elle. Il ne sait pas quoi dire, il veut simplement la regarder. Il lâche cependant :
" Bonsoir. J'ai appris pour ton père, je suis désolé." Il est plus supicieux que désolé, il est plus étonné que triste. Et puis, rien ne va dans sa phrase, le son de sa voix est déformé par l'alcool et la musique.

Tout sonne faux.



_________________

weirdest homes And my heart beats so that I can hardly speak. And I seem to find the happiness I seek, when we're out together dancing cheek to cheek.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pinterest.fr/aniclas/freddy-nollekens/ https://open.spotify.com/user/audijolo/playlist/1hJRl7VcH4ONDdRy7NqeyU?si=8Z3HN97lR7y-vbY4G9PGaw
Invité


Invité

i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: Re: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  EmptyVen 8 Juin - 13:17

La Fabrique, ça sonne comme un mythe, ça emplit les oreilles du nom des légendes, légende en train de se faire pourtant, mais déjà érigée en icône, symbole d'un vivier artistique fourmillant, d'un cœur qui bat, qui se bat. A sa tête, un gourou, pygmalion sublime des starlettes qui se perdent dans ses filets. Elle a tout entendu, sur Andy Warhol, elle l'a croisé lors de vernissages, l'a observé, ses gestes graciles et son air hautain, sans jamais parvenir à trouver les mots adéquats pour lui adresser une parole pertinente.
Devant la porte, Alice inspire, expire, contemple l'étendue de ce qui peut se cacher derrière. La musique résonne jusque dans la cage d'escalier ; la fête bat son plein, alors que la nuit est tombée sur la ville aux mille lumières. Dans un souffle, elle entre, premiers pas à la Silver Factory pour Alice, dont le regard balaie les lieux sans savoir où se poser, tant tout l'interpelle. C'est une artiste dont elle a acheté une toile qui lui a parlé de cet endroit, mais elle ne la voit pas. Alice est seule dans l'immensité de la foule ivre, ivre de joie et de liqueurs douceâtres. Elle continue de s'avancer parmi eux, elle se sent différente de ces gens, et pourtant elle se sent bien. Il y a encore six mois, la douce Madame Wallgarden n'aurait jamais daigné poser un seul orteil dans ce temple de l'art et du pêché.

Et puis c'est Freddy, là, devant elle. Alice ne l'avait pas encore aperçu.
« Bonsoir. J'ai appris pour ton père, je suis désolé. » Elle lui adresse un mince sourire, de ceux qu'elle a appris à pratiquer, en réponse aux nombreuses condoléances reçues pour le patriarche Delaney. « Merci, Freddy. Il nous manque beaucoup. » Elle répond, automatique, voix neutre et yeux secs qui ont déjà trop pleuré. En réalité, elle ne s'attendait surtout pas à le voir ici, et essaie encore d'ajuster cette nouvelle réalité qui se dessine en direct, sous son regard. Elle note le verre à sa main, dégageant une odeur d'alcool mêlé de sucre. « Je ne pensais pas te croiser ici, quelle agréable surprise ! » Elle lance sans grande conviction, tant les idées se bousculent dans son esprit. Était-il seul, avec une femme ? Quand il lui disait être débordé par le travail, était-il en réalité en train de s'enivrer ?
Mais elle se tait, Alice, elle enterre ses soupçons dans un passé qui s'éloigne, se contente de sourire, comme une mauvaise habitude qu'elle n'aurait pas encore perdue.
Revenir en haut Aller en bas

Mae Monroe

varoom !
rumeurs : 704
venue : 11/05/2018
faceclaim + crédit(s) : pearl liaison + sharkloé.
autre(s) compte(s) : adam ackerman et miguel vargas. ♡
dollars : 2826
réputation :
i'm the king of my own life - alice & mae  Empty78 / 10078 / 100i'm the king of my own life - alice & mae  Empty


métier : performer, plasticien, styliste - tryptique du délire aux pilules acidulées.
habitation : manhattan.
i'm the king of my own life - alice & mae  Large

tu sais comment c'est, quand tu couches pour la toute première fois avec quelqu'un que tu ne connais pas.
[...]
tu es comme un écran vide.
[...]
soudain tu as, complètement inconsciemment, la possibilité de te montrer — face à l'autre — comme tu aimerais être. et souvent, c'est différent de ce que tu es en fait.





i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: Re: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  EmptyVen 8 Juin - 19:22


tout n'est que prétexte
à chaque rayon du jour, elle attend avec impatience la tombée de la nuit - la même ritournelle, ribambelle qui lui file le tournis, la fait danser sur ses deux talons sans ne serait-ce qu'un seul instant, tomber. elle a l'alcool bien flanqué qui se met à parcourir chacune de ses veines, mae ce soir elle veut plonger dans un pot de peinture bleu. le tailleur est électrique, s'arrête à ses genoux et dévoile une poitrine plate - une indécence crasse. plus haut encore se dévoilent des épaulettes en piquets, de quoi donner l'envie de regarder toujours plus faire le ciel. mae, mae elle a les cheveux montés d'une façon presque sage, presque professionnelle - un chignon qu'elle n'a défait depuis, qu'elle aurait haïssait encore jusque-là tant le rendre aussi lisse fut un travail complexe. mae, mae, elle attrape des hanches, dépose des baisers, laisse claquer son rire dans le creux du néant - il l'avale tout entier. elle est juste bien, juste un peu vacillante, juste bêtement heureuse - un poil vivante. de dos elle cherche à qui pourrir une seconde ou deux. de dos elle tente de reconnaître et une seule carrure attire son attention. le verre se termine dans son gosier, lui crame sans doute quelques cordes vocales au passage - elle se faufile, glisse ses ongles manucurés sur les épaules de sa victime, sur sa joue elle y dépose ses lèvres, avant de basculer à son oreille, elle murmure.
- pourquoi tu restes planté là ? elle laisse planer un rire guttural avant de simplement tourner la tête - c'est que ça causait juste avant qu'elle gâche tout, qu'elle déboule comme une tempête lors d'une journée idyllique. ses sourcils se haussent, elle jauge avec indécence, penche sa tête sur le côté sans vraiment lâcher son emprise. elle fait étrange dans le paysage - elle, l'inconnue à la gueule d'ange sans balafres. encore une de tes conquêtes ? je ne te pensais pas adepte des filles sages, freddy. c'est comme du par coeur, comme une ligne d'une pièce loin de chercher dans le naturel. elle abuse mae, elle se refuse rien, mae. de toute façon elle a déjà le crâne jeté dans des galaxies lointaines - elle se fout de ce qui peut se dire, ce qui peut se retenir, elle se cale à côté de lui, sourit, un peu vipérine - à peine féline.
- première fois ici, j'imagine ?
vue sa tête parsemée de doutes - vue son teint gommé à la craie.

_________________

je rêve de chocs,
les uns contre les autres,
je veux te retrouver,
au moment de notre collusion -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/144827079-mae https://open.spotify.com/user/11158060775/playlist/7mveqPg0CTCbidJpW43jcO?si=gS2kcyjtTy-BhUXgGwsC-Q

Freddy Nollekens

varoom !
rumeurs : 231
venue : 29/05/2018
faceclaim + crédit(s) : matthias schoenarts + vert alligator
autre(s) compte(s) : arthur vargas, adel essam
dollars : 1579
réputation :
i'm the king of my own life - alice & mae  Empty74 / 10074 / 100i'm the king of my own life - alice & mae  Empty


métier : agent d'artiste, dénicheur de talents et faiseur d'étoiles
habitation : manhattan

i'm the king of my own life - alice & mae  Large
RP EN COURS : ALBERTO II | MAE IV




i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: Re: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  EmptyDim 10 Juin - 13:06




get nasty → Au moment où il la voit, il a l'impression de plonger dans un univers parallèle. Une faille dans l'espace temps. Alice ...
Alice n'appartient pas à la Fabrique, ce lieu a été créé bien après leur rupture. Il a l'impression que la vie de cette femme s'est arrêtée, a tourné a ralenti, le jour où elle a brisé leurs fiançailles. Il en fallait du cran pour dire, en tant que femme, qu'elle laissait tomber l'homme qui avait promis de passer le restant de ses jours à ses côtés.
Mais il se trompe, sa vie n'est pas restée au point mort. Elle s'est mariée, elle s'est ennuyée, elle n'a pas eu d'enfants. Elle a divorcé, et finalement, elle a hérité.
Sa réponse sonne faux, tout comme sa présence ici, tout comme sa robe, tout comme ses cheveux bien peignés, tout comme son sourire d'éternelle satisfaite, passive. Si elle est là, c'est qu'elle n'est plus passive. Il déglutit, il sait bien qu'elle a répété cette phrase un millier de frois, c'était pareil après la mort d'Isaak.
Et puis, elle dit être surprise de le croiser ici. Il regarde autour de lui, il est certain de rien, il sait pas ce qu'il doit dire ou garder pour lui, il sait plus où il est ni qui elle est. Il a trop bu, il ne fait que la regarder, comme si toutes les réponses à ses questions se trouvaient dans ses yeux. Il baisse la tête. Il a oublié à quel point il était plus grand qu'elle. Il répond :
" Je travaille hm ... je travaille ici avec beaucoup d'artistes, j'investis beaucoup dans le ... le pop art." Il tente de maîtriser sa diction, tant bien que mal. Il n'est pas certain de faire illusion longtemps.
Il sent quelque chose dans sa joue, il ferme les yeux, oublie le monde alentour. Lorsqu'il rouvre les yeux, il comprend qui vient de lui coller un baiser sur la joue, qui est à côté de lui, qui est en face de lui. Les mots se fraient un passage jusqu'à ses oreilles, il sent une tension étrange, une gêne monter en lui.
Sa voix la trahit...
Il se mord la lèvre, putain dis pas ça Mae c'est pas le moment... Parler de ses conquêtes à son ex-femme, qu'il trompait alors allègrement, il est très peu certain du résultat. Il attrape son poignet, lui jette un regard, il a mal au crâne.
" Oui c'est sa première fois." Il hésite un moment à faire les présentations, il ose pas, il préfère noyer son regard dans son verre, hésite de fixer Alice et sa beauté, Mae et son charisme.
Les hommes sont les esclaves des femmes, la société patriarcale est une erreur de casting.



_________________

weirdest homes And my heart beats so that I can hardly speak. And I seem to find the happiness I seek, when we're out together dancing cheek to cheek.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pinterest.fr/aniclas/freddy-nollekens/ https://open.spotify.com/user/audijolo/playlist/1hJRl7VcH4ONDdRy7NqeyU?si=8Z3HN97lR7y-vbY4G9PGaw
Invité


Invité

i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: Re: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  EmptySam 16 Juin - 20:41

La bouche sèche, les mots qui manquent. Elle aurait aimé être sûre, fière, belle à en crever, belle à ce qu'il en crève. Au lieu de ça, elle n'est jamais qu'elle-même, déboussolée par l'impromptue rencontre autant que par l'endroit où elle a lieu. Il lui répond une banalité, lui explique la raison de sa présence, Alice hoche la tête pour acquiescer. Et puis une troisième personne se joint à leur conversation, noyant le malaise des retrouvailles dans un autre encore plus grand. Créature superbe et fascinante, elle glisse ses ongles à la manucure parfaite le long du visage de Freddy, lui claque un baiser sur la joue, lui susurre des mots qu'Alice ne peut - ne veut - entendre. Elle la soumet à un examen complet, la jauge. L'embarras est palpable, dans un silence qui s'allonge, avant qu'elle finisse par lâcher : « Encore une de tes conquêtes ? je ne te pensais pas adepte des filles sages, Freddy » C'est comme un poignard, non, c'est peut-être pire. Comme un milliard de petites aiguilles, plantées partout sur sa peau, pénétrant sa chair doucement. Les conquêtes de Freddy, la fille sage qu'est Alice ; une parfaite illustration du pouvoir des mots, d'un pluriel à un adjectif de trop.

Alice fronce les sourcils, étudiant l'énergumène - elle ne peut concevoir Mae différemment, si éloignée de l'intégralité de ses conceptions du monde lui-même - et son allure à la fois affriolante et dérangeante. Elle ne sait qu'en penser, réellement, perplexe, perdue, dominée par la complexité de la scène qui se noue sous ses yeux, et dont elle sent bien qu'elle ne détient pas toutes les clés de compréhension. Freddy précise qu'il s'agit de sa première fois, ne lui laissant même pas le temps de répondre. Le visage d'Alice, alors, se métamorphose, pour reprendre le sourire maîtrisé qu'elle est capable de produire sur demande, depuis trente-six ans maintenant. Si la scène la met mal à l'aise, elle se refuse à perdre la face. Pas comme ça, pas ici. Et elle est bien déterminée à savoir qui est ce drôle d'oiseau, et quelle est sa relation avec son ex-fiancé.
« Je suis une nouvelle venue, effectivement. » Elle fait ce qu'elle sait faire le mieux : la femme du monde, socialite accomplie, petite princesse des galas de charité et des levées de fonds. « Freddy et moi nous nous - » fréquentions ? aimions ? Que disent les gens dans ce genre de situations ? « - connaissons depuis longtemps. Freddy, tu ne me présentes pas ton amie ? » Elle se tourne vers lui, regard faussement ingénu et sourire mesuré sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Mae Monroe

varoom !
rumeurs : 704
venue : 11/05/2018
faceclaim + crédit(s) : pearl liaison + sharkloé.
autre(s) compte(s) : adam ackerman et miguel vargas. ♡
dollars : 2826
réputation :
i'm the king of my own life - alice & mae  Empty78 / 10078 / 100i'm the king of my own life - alice & mae  Empty


métier : performer, plasticien, styliste - tryptique du délire aux pilules acidulées.
habitation : manhattan.
i'm the king of my own life - alice & mae  Large

tu sais comment c'est, quand tu couches pour la toute première fois avec quelqu'un que tu ne connais pas.
[...]
tu es comme un écran vide.
[...]
soudain tu as, complètement inconsciemment, la possibilité de te montrer — face à l'autre — comme tu aimerais être. et souvent, c'est différent de ce que tu es en fait.





i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: Re: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  EmptyDim 17 Juin - 12:03


tout n'est que prétexte
ça bavasse, ça jacasse, et elle arrive pour faire de la casse. mae qui s'ennuie subitement, presque tentée de bailler pour se moquer - faire fuir la nouvelle qui semble totalement déboussolée, elle aurait bien besoin d'une carte pour s'y retrouver. lèvre inférieure qui se pince légèrement, elle la relâche subitement en écoutant, en sentant qu'on la rejette. dieu qu'elle déteste ça. mine un peu contrit qu'elle impose à freddy, ses sourcils se haussent cependant en écoutant attentivement ce que l'autre peut bien dire - amis de longue date en excuse, elle y croit à peine et laisse planer un rire un peu surfait pour montrer son manque de conviction. elle joue mae, elle s'enflamme mae, elle pousse un petit soupir à peine longuet avant de regarder à nouveau - sa tenue, son tout, elle est belle à en crever l'inconnue aux cheveux foncés. elle a tout de vrai, tout d'authentique - et l'autre qui se cache derrière des tonnes pour se sentir mieux dans ses talons.
- une comparse de l'agence ? l'imaginer artiste lui frôle à peine l'esprit, c'est qu'elle a du mal à la voir réciter sur une scène les plus beaux dialogues de théâtre, pire encore, à se mettre à nue devant un public sidéré. elle préfère la distance mae, alors elle laisse de la place à freddy - puisque l'heure n'est donc pas à rire ou à batailler. elle attend pas le feu vert pour se présenter - elle préfère couper la parole à son agent, ou au moins l'herbe sous le pied. elle reprend un sourire plus franc cette fois-ci, bien que ses doigts restent un peu crispés. mae monroe. héritage d'une reine partie beaucoup trop tôt. bras qui se croisent sur son torse qui ne présente aucune fausse poitrine cette fois, le tissu aplatit un peu plus le haut de son corps.
- je te trouve bien pâle, freddy. tu as vu un fantôme ? sans doute, sans doute. et elle s'incruste, et elle propage maladie, et elle est l'horreur des retrouvailles qui étaient censées se faire dans de meilleurs conditions.

_________________

je rêve de chocs,
les uns contre les autres,
je veux te retrouver,
au moment de notre collusion -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/144827079-mae https://open.spotify.com/user/11158060775/playlist/7mveqPg0CTCbidJpW43jcO?si=gS2kcyjtTy-BhUXgGwsC-Q

Freddy Nollekens

varoom !
rumeurs : 231
venue : 29/05/2018
faceclaim + crédit(s) : matthias schoenarts + vert alligator
autre(s) compte(s) : arthur vargas, adel essam
dollars : 1579
réputation :
i'm the king of my own life - alice & mae  Empty74 / 10074 / 100i'm the king of my own life - alice & mae  Empty


métier : agent d'artiste, dénicheur de talents et faiseur d'étoiles
habitation : manhattan

i'm the king of my own life - alice & mae  Large
RP EN COURS : ALBERTO II | MAE IV




i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: Re: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  EmptyMar 19 Juin - 0:26




get nasty → Tout se bouscule, plus rien n'est crédible ou n'a de sens. Mae qui parle, Mae qui lâche sans vergogne ses multiples conquêtes, devant la femme à qui il devait fidélité pendant plusieurs années de sa vie.
Lui vient alors cette pensée étrange.
Il a toujours pensé qu'elle savait, qu'il la trompait à tout va. Que c'était l'évidence même. Peut-être qu'il se trompe, il n'en a aucune idée. En réalité, l'idée qu'Alice découvre ce soir et maintenant une toute autre partie de sa vie lui file des sueurs froides, alors il se met en retrait de la conversation, regarde l'agneau et la lionne se parler à coup de répliques polies.
Evidemment qu'elles n'ont rien l'une contre l'autre, parce qu'elles ne savent pas encore. Il boit son verre, autant qu'il peut, il voudrait disparaître dans les murs, aller danser alors qu'il déteste ça, ça semble être une bonne idée soudainement. Alice et ses bonnes manières le rendent nerveux, Mae et ses mauvaises manières le font paniquer, il les regarde, tour à tour, se parler. Et puis elles lui parlent, comme quoi il ne les présente pas (il n'y a pas grand chose à dire), comme quoi il aurait vu un fantôme. Ca le fait sourire un peu, dé dépit, il dit lentement :
" Un fantôme, hin, très drôle." Pas drôle, pas drôle du tout Mae, tu feras moins la maligne quand les présentations seront faites.
Il a beau les éviter, il doit bien les affronter, en fin de compte. Il pousse un long soupir, pour se donner du courage. Prend tes couilles en main Freddy, sois un homme, un vrai. Il les regarde, tour à tour.
" Eh bien Alice, je te présente Mae, une de mes protégées, et aussi ma partenaire actuelle, et Mae je te présente Alice, mon ex-fiancée fraichement divorcée. Et son père vient de mourir." Il se tourne vers la blonde naturelle, il fronce les sourcils. " Je t'ai dit que j'étais désolé ? Vraiment je suis désolé." Il ne se souvient pas l'avoir dit, voila.
Maintenant qu'il a lâché la bombe, il irait bien se ravitailler en cuisine. Mais il sait qu'il serait ramené par la peau du cou par deux blondes en furie. Alors il reste sur place, à vouloir disparaître.




_________________

weirdest homes And my heart beats so that I can hardly speak. And I seem to find the happiness I seek, when we're out together dancing cheek to cheek.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pinterest.fr/aniclas/freddy-nollekens/ https://open.spotify.com/user/audijolo/playlist/1hJRl7VcH4ONDdRy7NqeyU?si=8Z3HN97lR7y-vbY4G9PGaw
Invité


Invité

i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: Re: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  EmptyVen 22 Juin - 16:20

Tremblement de terre, un monde qui s'effondre, le crépi qui en un instant s'effrite. La femme qui n'en est pas une - Alice n'est pas dupe, si tant est qu'il s'agisse d'une duperie - se présente avant que Freddy n'ait eu le temps de se charger des présentations. Jusque là, Alice sentait le malaise flottant au dessus d'eux, non pas comme un fantôme mais bien une ombre, silencieuse et menaçante. Et puis son ex-fiancé prend la parole, et cette tâche sombre s'abat sur eux, pénétrant Alice jusque dans sa chair quand il ose qualifier Mae de sa partenaire actuelle, ne laissant aucune place à l’ambiguïté quant à la nature de leur partenariat.
Dans le tableau qu'il dresse, elle n'est que l'ancienne fiancée, aujourd'hui divorcée. Elle se raidit, alors qu'un frisson lui parcourt tout le corps. Alice ne sait pas, ne comprend pas, ne veut pas comprendre. Elle aimerait taper du pied, faire un caprice, sortir de cet endroit en hurlant. Mais elle n'est pas comme ça, Alice Delaney ; jamais de drame, jamais un mot plus haut que l'autre. Alors elle se contente de prendre une grande inspiration, alors qu'elle sent les larmes lui poindre aux coins des yeux. Inspire, expire, inspire, expire. Silence de plomb quand la fête bat son plein.


« Je... » Elle commence et s'interrompt aussi vite, incapable de savoir où elle voulait aller avec ces propos. Tu quoi, Alice ? « Félicitations, j'imagine. » Elle toise Mae de haut en bas, prenant enfin conscience de sa place dans la vie de Freddy Nollekens, décidément plein de secrets. Comment peut-on être sur le point d'épouser quelqu'un dont on sait aussi peu ? « Je ne savais pas que tu t'intéressais à... ça. C'est nouveau ou déjà quand on était ensemble...? » Elle n'a pas les mots et ne veut pas les avoir. L'existence même de Mae est un trouble pour Alice, qui ne sait comment la classifier dans les cases bien rangées de son esprit - est-ce un homme, une femme ? Alors de là à imaginer Freddy avec elle-lui, elle soupire. L'homosexualité est un pêché, lui a-t-on toujours dit. Bienvenue en enfer, Alice Delaney.
Revenir en haut Aller en bas

Mae Monroe

varoom !
rumeurs : 704
venue : 11/05/2018
faceclaim + crédit(s) : pearl liaison + sharkloé.
autre(s) compte(s) : adam ackerman et miguel vargas. ♡
dollars : 2826
réputation :
i'm the king of my own life - alice & mae  Empty78 / 10078 / 100i'm the king of my own life - alice & mae  Empty


métier : performer, plasticien, styliste - tryptique du délire aux pilules acidulées.
habitation : manhattan.
i'm the king of my own life - alice & mae  Large

tu sais comment c'est, quand tu couches pour la toute première fois avec quelqu'un que tu ne connais pas.
[...]
tu es comme un écran vide.
[...]
soudain tu as, complètement inconsciemment, la possibilité de te montrer — face à l'autre — comme tu aimerais être. et souvent, c'est différent de ce que tu es en fait.





i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: Re: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  EmptyVen 22 Juin - 16:58


tout n'est que prétexte
fiancée dont elle peut enfin voir le visage, elle dessine les traits peu à peu, remet des couleurs sur ce fantôme dont elle n'a même pas connu le nom. jusqu'à ce que freddy dans sa grande mansuétude, largue la bombe sur celle qui fut jadis plus que chère à son coeur. yeux qui s'écarquillent pour une mae proche de la tachycardie, elle voudrait lui coller sa main dans la figure - lui qui veut faire office de raideur, lui qui veut que rien ne sache alors que dans la fabrique, le secret est loin de l'être comme il le voudrait. lèvre inférieure qui se pince quelques secondes, elles peste intérieurement, mord sa langue en attendant le coup de grâce qui, loin d'être un unique uppercut, transperce son dos et celui de son agent à la fois. mae reste droite, mae reste digne, de compagnon elle ne lui donnera jamais le nom ouvertement, de compagnon elle laisse ça pour des idéaux - il partage son lit, sa vie, pourtant l'un ne saurait totalement convenir à l'autre, il ne reste pour la poupée qu'un moyen de grimper, au rideau comme les escaliers. la delaney fait l'enfant de choeur qui ne sait que faire de son petit corps - elle roule des yeux. puis elle rit mae, elle rit assez fort pour que certains se retournent, elle veut faire croire à une sincérité.
- vous êtes amusante alice. vous l'avez bien vu, le pauvre a déjà vidé une bouteille si ce n'est plus. roulement d'yeux dépités alors que ses doigts manucurés continuent de pianoter contre ses bras, elle les relâche finalement. une main va sur sa hanche alors que l'autre reste le long du corps. quand bien même pourrait-il me payer une fortune, jamais ô grand jamais je ne le laisserais me toucher. j'ai - malheureusement, bien plus de goût. pique lancée dans toute sa gratuité, elle garde un petit sourire sur son visage, mêlant la satisfaction et l'obligation, tentant vainement de sauver celui sans qui elle n'aurait pu être ici. au moins ça, à charge de revanche peut-être. et je suis aussi désolée pour votre père, c'est tragique. continuer la conversation, basculer sur autre chose pour faire oublier le cadavre caché sous le tapis.
- vous auriez bien plus apprécié la fabrique en plein jour, miss delaney. le jour est bien plus propice au travail, alors que la nuit - elle est ce qu'elle est dans toute sa splendeur. mais je ne doute pas que vous trouverez votre bonheur. pire qu'une donzelle sur une publicité, elle déballe ses plus beaux arguments pour vendre un objet qui deux jours après sera brisé.

_________________

je rêve de chocs,
les uns contre les autres,
je veux te retrouver,
au moment de notre collusion -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/kinjiki/collections/144827079-mae https://open.spotify.com/user/11158060775/playlist/7mveqPg0CTCbidJpW43jcO?si=gS2kcyjtTy-BhUXgGwsC-Q

Freddy Nollekens

varoom !
rumeurs : 231
venue : 29/05/2018
faceclaim + crédit(s) : matthias schoenarts + vert alligator
autre(s) compte(s) : arthur vargas, adel essam
dollars : 1579
réputation :
i'm the king of my own life - alice & mae  Empty74 / 10074 / 100i'm the king of my own life - alice & mae  Empty


métier : agent d'artiste, dénicheur de talents et faiseur d'étoiles
habitation : manhattan

i'm the king of my own life - alice & mae  Large
RP EN COURS : ALBERTO II | MAE IV




i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: Re: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  EmptyLun 2 Juil - 21:49




get nasty → Un moment d'innatention, et tout de suite, ça part en vrille, il compare les deux femmes, sans ménagement.
Mae est belle, sûre d'elle, androgyne, souriante, avec de beaux cheveux blonds...
Alice est belle, sûre d'elle, féminine, souriante, avec de beaux cheveux blonds...
Il se marre tout seul, en regardant son verre.
Se dessine un schéma, visiblement. Des préférence, les blondes, les belles blondes plantureuses.
Ah non, Alice n'est pas plantureuse. Alice a un charme tout à fait commun, mais imbattable, à mettre à genoux n'importe quel homme, si seulement elle s'en donnait les moyens. Elle n'en a jamais montré le charisme, ni l'envie d'ailleurs, à faire toujours preuve d'une certaine passivité, subir un fiancé absent, subir, à priori, un mari comme un autre.
Mais là, dans ses yeux, y'a quelque chose de différent.
C'est pas la Alice qu'il connait.
Son père est mort,
elle a tout l'argent du monde,
elle est à la Fabrique,
elle vient d'apprendre que son ancien fiancé se tape des drag queen.
Ca fait trop de choses d'un coup, trop d'éléments qui viennent déstabiliser son petit monde. Elle n'est plus la même. Il aurait sans doute mieux fait de la ménager, de ne rien dire sur Mae, mais il est bourré, et elle, la grande fausse blonde, n'arrêtait pas de lui dire, à une époque, qu'elle voulait un véritable couple.
Un couple entre homme, drôle d'idée. Il boit dans son verre. Il veut répondre à cette pauvre Alice, qui n'a pas l'air perdue en réalité, plutôt excédée. Elle a souvent l'air excédée, pas énervée. Elle contient la colère, toujours, n'explose jamais.
Il voudrait lui répondre, lui dire que oui, il a toujours baisé des mecs, mais déjà Mae l'empêche, en parlant, en désamorçant la bombe. Il ne dit rien, l'écoute mentir.
Mentir sur leurs nuits, sur leurs amours étranges. Oh oui ils s'aiment, de là à se l'avouer, à se le dire, c'est autre chose
De là à mentir à Alice, oui sans doute que c'est une bonne idée. Il n'écoute pas plus Mae, il ne la laisse pas parler, il demande doucement, en passant une main sur son avant-bras :
" Pourquoi t'es là ?" Il se marre, sans méchanceté. " Tu veux mettre ton argent dans des gens comme Mae ?"




_________________

weirdest homes And my heart beats so that I can hardly speak. And I seem to find the happiness I seek, when we're out together dancing cheek to cheek.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.pinterest.fr/aniclas/freddy-nollekens/ https://open.spotify.com/user/audijolo/playlist/1hJRl7VcH4ONDdRy7NqeyU?si=8Z3HN97lR7y-vbY4G9PGaw
Contenu sponsorisé



i'm the king of my own life - alice & mae  Empty
MessageSujet: Re: i'm the king of my own life - alice & mae    i'm the king of my own life - alice & mae  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm the king of my own life - alice & mae
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dinosaur king.
» Life
» The Twisted, Disturbed Life of Kane
» [MANGA/ANIME] - Shaman King -
» King Kong Jump

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ la fabrique :: le temps de l'amour :: archives :: rps-
Sauter vers: